5 plantes comestibles qui demandent peu d’eau en pot de fleurs

par | 3-07-2022


Votre balcon est abrité de la pluie ?


Il est exposé plein sud ?


Vous n’avez que des pots de fleurs de moins de 30 cm de diamètre sur 30 cm de hauteur ?


Vous avez répondu oui à ces 3 questions ?
Alors vous allez très bientôt avoir de gros problèmes d’arrosages.


Si vous voulez partir quelques jours, cet été, en pleine nature, sans faire un gros chèque à votre voisin pour qu’il s’occupe de vos plantes, je vais vous donner un conseil à appliquer d’urgence, ainsi que 5 plantes comestibles qui demandent peu d’arrosage.


Finis les faibles récoltes parce que vous avez laissé sécher vos pots de fleurs…


Finis les semis ratés parce que vous n’arrivez pas à les faire germer par manque d’humidité…


Finis les lasagnes loupées parce que vous n’arrivez pas à bien garder votre mélange humide…



.


L’erreur numéro un que font toutes les personnes qui démarrent un potager sur leur balcon ou leur terrasse, c’est le choix des pots de fleurs.


Ils en prennent plein, et de petite taille.


Ainsi, ils ont l’impression qu’ils vont pouvoir bien garnir leur balcon en les disposant un peu partout.


Mais très vite, ils se rendent compte que ce n’est pas du tout la bonne solution.


Que l’arrosage devient ingérable lors des grosses chaleurs.


Et c’est là que MON CONSEIL ULTIME intervient : « Mieux vaut un bon gros pot de fleurs de 50 cm de diamètre sur 50 cm de haut, que 10 pots de fleurs pour Barbie ».



Si vous avez fait cette erreur, il n’est pas encore trop tard pour corriger le tir.


Mais vous devez agir vite.


Par contre, j’ai une mauvaise nouvelle : vous allez devoir capituler avec l’ennemi..


..les jardineries !



Choisissez la jardinerie la plus (éthique et la plus) proche de chez vous.


Achetez ceci : un bon gros pot de fleurs d’au minimum 50 cm de diamètre par 50 cm de haut.


(si vous avez vraiment du mal avec les jardineries, regardez du côté du bon coin)


J’ai une deuxième mauvaise nouvelle : vous allez aussi devoir acheter du terreau (le plus éthique et engagé que possible bien entendu).


(si vous êtes vraiment allergique aux jardineries comme moi et que vous avez téléchargé mon guide, préparez-vous à appliquer la recette de la « lasagne express »)



Bon.


Une fois que le pot de fleurs bien installé et bien rempli, replantez les plantes les plus demandeuses d’eau que vous aviez dans vos anciens petits pots de fleurs.


Ca peut être des tomates, des poivrons ou des salades, peu importe.


A partir de là, vous remarquerez que votre pot peut tenir quelques jours, en plein soleil, sans être arrosé.


Il vous restera donc les petits pots de fleurs vides (et peut-être un peu de place dans votre nouveau pot)..


..et c’est là qu’intervient ma liste des 5 plantes comestibles et résistantes à la sécheresse :



Le souci


Le souci est une plante qui ne donne pas de fruits, mais de jolies fleurs.


Ses fleurs comestibles décoreront vos salades d’été.


Elle éloigne aussi certaines mouches et pucerons tout en attirant les coccinelles et les pollinisateurs (ça, c’est pour le petit conseil « jardin bio » et « associations de plantes » 😉 ).



La vigne


La vigne est une liane qui donne du raisin (et oui, même en pot de fleurs).


Elle supporte assez bien la sécheresse (par contre, plus vous arrosez, plus les raisins sont gros).


L’autre avantage de la vigne, c’est qu’on peut planter d’autres plantes à ses pieds sans trop lui faire de « concurrence » (son système racinaire ne prend pas beaucoup de place).


De plus, c’est une excellente plante à faire grimper pour ombrager votre terrasse.



Le thym


Justement.


Chez moi, le thym pousse très bien au pied de la vigne.


Bon, je ne vais pas vous faire un dessin, le thym, ça sent bon et ça fait de jolies petites fleurs pour la joie des pollinisateurs (et de super assaisonnements pour vos grillades 😉 ).



Le romarin


Le romarin un beau petit arbuste aromatique lui aussi.


Il ne craint pas la sécheresse et se bouture facilement.


Il peut se cultiver en petit pot pour démarrer, mais aura besoin d’un plus gros pot si vous voulez qu’il prenne du volume.



Le pois


Le pois est une plante grimpante et comestible qui donne des..


..pois !


Là aussi, pas besoin de vous faire un dessin.


Tout comme la vigne, le pois aura besoin d’un support pour grimper.


Et pareil, plus le pot est gros, plus il pourra s’épanouir…



Bien évidemment, toutes ces plantations résisteront assez bien à la sécheresse, mais pas éternellement.


Je compte sur vous pour dorénavant toujours investir dans de gros pots de fleurs.


C’est le secret d’une jolie terrasse de balcon bien garnie.



Si vous connaissez d’autres plantes qui résistent à la sécheresse, dites-le moi en répondant à ce mail, ça m’intéresse d’avoir votre retour 🙂



Sur ce, très beau dimanche à vous.



PS : je réouvre bientôt les portes de mon coaching sur l’apprentissage de la reconnaissance des plantes. Si vous êtes intéressé par la compétence d’apprendre à reconnaître les plantes d’un seul coup d’œil, n’hésitez pas à me le faire savoir pour qu’on en discute.




Fabrice.




👉 Ceci est un extrait du cours hebdomadaire de permaculture urbaine par e-mail.
Pour vous inscrire, c’est gratuit et c’est par ici


👉 Pour faire appel à mes services, c’est ici 📞

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fabrice-pomi-potager-minimaliste-permaculture

Je suis Fabrice, conseiller en permaculture urbaine. Je soigne la terre, le corps et l'esprit.

🌱 J'ai + de 15 ans de pratique dans le jardinage, le potager, la culture en lasagne en pots de fleurs, le compostage, le lombricompostage et le bokashi 

👨‍🎓 J'ai été formé au design en permaculture en 2019 par le célèbre permaculteur Damien Dekarz

🌀 Je suis passionné par l'humain, la faune et la flore (ainsi que par leurs interactions)

🙏 Depuis 2018, j'accompagne l'humain à se reconnecter à soi, à la nature et aux autres au travers du jardinage

 

Faites appel à mes services

Recevez gratuitement chaque semaine un cours sur la permaculture urbaine

Pin It on Pinterest

Share This