Comment reconnaître les plantes sans livre botanique ?

par | 3-04-2022


Il y a tout un tas de livres sur la botanique.


Le problème, c’est qu’aucun d’entre eux ne propose une méthode d’apprentissage claire et simple pour apprendre à reconnaître les plantes.


Selon Wikipédia, il existe + de 400 000 espèces de plantes..


..et toujours selon Wikipédia, on recense + de 5 nouvelles espèces chaque jour.


De quoi bien vous occuper pour les prochaines années…



Pendant mes études de paysagiste, j’ai dû apprendre à reconnaître environ 150 arbres et arbustes en 2 ans.


J’avais un super professeur de reconnaissance végétale.


Un prof passionné qui, avant chaque cours, allait récupérer des feuilles dans le parc de l’école (le CFPH d’Ecully à Lyon pour ceux qui connaissent).


En gros, il nous a aidés à construire notre propre herbier.


Mais ce n’est pas l’herbier qui m’a aidé à retenir les plantes.


C’est plutôt le fait de prendre de le temps de faire du découpage et du collage.


De sentir les odeurs, de toucher les feuilles, d’observer les détails, etc.


On apprend plus facilement quand on utilise nos sens et nos émotions.


C’est prouvé.



Puis les années ont passé.


J’ai travaillé presque 15 ans au contact des végétaux en tant que jardinier municipal.


J’ai fait des balades en forêt et des randonnées dans la plupart des paysages français.


Des sorites botaniques.


De la cuisine sauvage.


J’ai rencontré des horticulteurs et des permaculteurs un peu perché qui m’ont fait découvrir des plantes un peu loufoques et des plantes qu’on avait un peu laissé de côté dans les livres de botanique..


Et, petit à petit, j’ai appris à reconnaître de plus en plus de plantes.


C’était laborieux.


Il a fallu répéter encore et encore pour que ça rentre dans ma tête.



J’en suis arrivé à une conclusion.


Je ne peux pas faire confiance à mon cerveau ou à un herbier pour retenir les plantes à coup sûr.


Il me fallait une méthode un peu plus efficace que l’herbier.


Plus complète.


Plus précise.


Et surtout, plus facile d’utilisation.


Comme je vous le disais, j’ai aussi essayé les livres de botaniques sur les plantes sauvages et comestibles.


Le problème, c’est qu’il y a trop d’informations à trier et que toutes les plantes ne m’intéressais pas forcément.



C’est la raison pour laquelle j’ai créé ma propre méthode d’apprentissage.


Une méthode qui, comme le « calendrier SEMIS automatique », est inspirée de la permaculture.


Une méthode qui se construit autour de l’humain.


Qui entre en symbiose avec lui.


Basée sur son environnement, sur les saisons et qui valorise les petits pas.


Qui valorise aussi le « commencer petit » que je revendique souvent ici.


Ca fait maintenant quelques années que je l’utilise et j’ai enfin pu retenir tout un tas de plantes que je n’arrivais pas à retenir depuis plus de 10 ans pour certaines !


(je suis un peu dure de la feuille)



Cette méthode, je l’ai appelé « l’anti-herbier numérique ».


Tout comme le calendrier SEMIS automatique, elle est utilisable (et synchronisée) sur smartphone et ordinateur avec un logiciel gratuit.


Le fonctionnement est simple.


1/ Vous faites une balade ou une virée sur votre balcon


2/ Vous observez une plante que vous aimeriez retenir


3/ Vous faites quelques clichés avec votre téléphone


4/ Vous identifiez la plante avec l’application plantnet par exemple


5/ Ensuite, vous ajoutez les photos à votre anti-herbier avec quelques infos et le tour est joué


Il ne vous reste plus qu’a réviser régulièrement votre anti-herbier et, au bout de quelques semaines, vous serez capable de reconnaître la plante dans n’importe quelle situation.


Il n’y a rien de magique.


La méthode d’apprentissage, les différents clichés, le classement des plantes..


..l’anti-herbier est construit de sorte à ce que le nom de la plante rentre enfin dans votre tête !





Imaginez la légitimité que vous allez acquérir juste avec cette simple compétence.


Personnellement, c’est ce que j’ai remarqué lors de mes rencontres avec d’autres passionnés de plantes.


Juste le fait de reconnaître certaines plantes vous donne plus de légitimité et plus d’occasions de rentrer dans des discussion super intéressantes.


D’en apprendre plus sur les plantes..


..et d’enrichir ainsi votre anti-herbier pour l’occasion ^^



Et ça change la vie de reconnaître une plante d’un simple coup d’œil.


Ca vous donne plus de confiance en ce qui concerne la cueillette pour faire de la cuisine sauvage par exemple.


D’ailleurs, ça me rappelle la raison pour laquelle j’ai créé l’anti-herbier.


C’était à l’occasion de la toute première balade botanique que j’ai organisé dans mon village (et qui n’a pas pu se faire à cause du covid).


Je voulais être sûr de reconnaître la plupart des plantes qui se trouveraient sur mon chemin.


Sûr de savoir, si oui ou non, elles étaient comestibles.


Sûr de pouvoir partager un petit détail qui allait permettre au gens de bien reconnaître et utiliser ces plantes.



J’avais donc besoin d’un système pour apprendre rapidement à reconnaître les plantes.


J’ai donc créé moi-même ce système en m’inspirant des herbiers.


Et vu que ça fonctionnait bien, j’ai continué à l’améliorer et à l’alimenter jusqu’à aujourd’hui.



Et je suis enfin prêt à partager ça avec vous.


C’est pourquoi j’ouvre les portes du coaching pour « l’anti-herbier numérique« .


Comme d’habitude, je vous prends par la main pour installer le système complet sur votre smartphone et votre ordinateur.


Je ne vous lâche pas tant que l’anti-herbier n’est pas fonctionnel.


Ca ne prendra qu’une seule session téléphonique normalement (whatsapp, Telegram, téléphone, etc…).


(et plus si besoin… comme d’habitude, je ne vous lâche pas)


Je ne peux pas tous vous aider.


C’est la raison pour laquelle le nombre de place est limité à 5 personnes.


Pour réserver votre coaching, rendez-vous sur cette page.


A tout de suite.


PS : si vous avez des questions sur l’anti-herbier, n’hésitez pas à répondre à ce mail.




Fabrice.




PS : Ceci est un extrait du cours hebdomadaire de permaculture urbaine par e-mail. Pour vous inscrire, c’est gratuit et c’est par ici 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fabrice-pomi-potager-minimaliste-permaculture

Je suis Fabrice, conseiller en jardinage urbain

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine un cours sur la permaculture urbaine

Pin It on Pinterest

Share This