Devenez un vrai pro des semis grâce à une simple application mobile

par | 26-06-2022


Et si vous étiez capable de connaître le temps de développement de vos semis si précisément qu’il n’y aurait plus de trous dans vos cultures ?


Qu’est-ce que ça changerait pour vous ?


Et pour votre potager ?



Par curiosité, j’ai fait un sondage sur le canal Telegram en début de semaine pour savoir si vous faisiez vous-même vos semis et si non, qu’est-ce qui vous en empêchait.


Voici les résultats (avec une petite faute dans la deuxième question…).

sondage-telegram-semis-terrasse-balcon


Comme on peut le voir, votre problème numéro 1, c’est le manque de place.


Après réflexion, je me demande si c’est un manque de place par rapport à l’installation d’une serre de balcon ou par rapport à la plantation de vos semis.


Si c’est par rapport à la serre, sachez qu’il en existe des facilement démontables pour pas trop cher.


La serre est utile de février à mai.


Après, vous pouvez très bien la démonter et la mettre dans un coin du balcon pour l’année suivante…



Si le problème, c’est le manque de place par rapport à vos espaces de cultures..


..et bien rajoutez des pots de fleurs !


Plus sérieusement, il y a toujours de quoi faire pour optimiser l’espace.


Les associations de plantes par exemple.


Planter du basilic au pied de vos tomates.


Des haricots au pied des tournesols.


Des capucines au bord de vos pots de fleurs.


Du romarin sous la vigne.


Etc.


(en faisant ses propres semis, on ne se donne plus de limite dans la création de sa propre jungle urbaine…).


Vous croyez toujours qu’il vous manque de la place ?


Laissez-moi vous dire autre chose…


(je vous préviens, ça va partir dans tous les sens dans ce mail, alors soyez attentif…)



Vous avez 2 façons d’envisager vos semis.



La méthode classique qui consiste à faire des plants sur la comète et la méthode minimaliste qui consiste à faire émerger la beauté dans le chaos.


Je m’explique.



La méthode classique, c’est compter combien de plantes vous avez besoin en choisissant méticuleusement dans quels pots de fleurs vous allez les plantes.


En gros, ZERO RISQUE, mais ZERO PLAISIR.



La méthode minimaliste, quant à elle, laisse plus de place à la créativité et à la spontanéité.


Elle consiste à faire une sélection de plantes et à planter au feeling, le jour J.


Par exemple, vous partez du principe que vous avez besoin de 4 tomates, 3 poivrons, 3 aubergines, 2 ipomées, 2 fenouils, 1 persil, 1 capucine, et 1 courgette.


(Alors vous prévoyez, bien évidemment, 5 tomates, 6 poivrons, 4 aubergines, 3 ipomées, 4 fenouils, 2 persils, 3 capucines et 2 courgettes)


Voilà.


Au moment des plantations, la seule chose que vous avez à faire, c’est de vous pointer avec votre sélection de plantes et de planter au feeling (en fonction de l’exposition, du développement des différentes plantes, de votre humeur du jour, etc…).


(par la suite, vous pourrez compléter avec quelques laitues, des haricots, des radis, etc… si besoin est…)


Ca, c’est la méthode que je pratique et ça fonctionne plutôt bien.


Comme je le disais, c’est un peu le chaos parfois..


..mais c’est justement dans le chaos qu’émergent les bonnes idées..


..et en l’occurrence, les bonnes associations de plantes !


(et aussi la jungle en pot de fleurs)


Vous aurez beau éplucher tous les livres et tout l’internet pour trouver les meilleures associations de plantes, celles qui marchent vraiment, ce sont celles qui se font spontanément sur votre potager…



Bref.


Je vais arrêter de partir dans tous les sens.


Revenons-en à l’essentiel : les semis.


Si vous voulez un potager bien garni toute l’année avec des récoltes qui se succèdent mois après mois, vous devez organiser un minimum vos semis.


Comme je le disais dans mon dernier article, oubliez les calendriers derrière les sachets de graines.


Oubliez aussi les tonnes de calendriers à télécharger sur le net.


Pour devenir un vrai pro du semis, vous devez créer votre propre calendrier personnalisé.


Pour être sûr de ne pas vous louper et pour affiner vos dates de semis à la perfection, vous devez le faire fonctionner à la semaine et non au mois (comme le font la plupart des gens).


C’est là que ça demande un peu plus d’organisation, mais c’est aussi à ce moment-là que vous aurez de vrais résultats.



Laissez tomber les jardineries.


Reprenez le contrôle sur vos semences et donnez-vous de l’espace.


C’est la base.



Si vous avez besoin d’un calendrier personnalisé, clé en main, je vous rappelle que la fermeture des portes du programme « Calendrier SEMIS automatique » est imminente.


Qu’est-ce que c’est que ce programme ?


C’est un coaching, de vous à moi, où l’on met en place le calendrier sur votre smartphone, votre PC ou votre classeur papier.



👉 Une application mobile en guise de calendrier de semis


👉 Finissez-en avec les oublis et les retards de semis grâce au classement hebdomadaire qui affiche automatiquement quels semis faire chaque semaine


👉 N’oubliez plus de racheter vos graines et à remplacer celles qui sont « périmées » grâce à une procédure en 5 étapes à faire chaque année


👉 Affinez vos dates de semis grâce à la méthode « Le point sur les semis » en 4 étapes simples


👉 Découvrez ma propre liste de revendeurs de graines bio et reproductibles


👉 Gardez une trace de tout ce que vous semez d’année en année grâce à la section « Archives »


👉 Votre calendrier toujours à portée de main grâce à une simple application mobile synchronisée entre votre ordinateur et votre smartphone


👉 La méthode « à l’ancienne » pour mettre en place le calendrier sur un format papier


👉 La procédure exacte à faire chaque semaine pour savoir quoi semer en moins d’une minute


👉 Le plan de fabrication de ma propre grainothèque minimaliste (avec seulement une boîte et un bout de carton)


👉 Les informations exactes dont vous avez besoin pour devenir un vrai pro du semis, variété par variété


👉 Le petit détail qui fait tout pour savoir quoi semer en fonction de la date de péremption de vos graines


👉 La section « échelonnage » pour affiner vos dates de semis et ne plus avoir de trous dans vos récoltes



Et bien d’autres encore…



Si vous voulez enfin prendre en main la gestion de vos semis, vous savez ce qu’il vous reste à faire > réservez votre place ici.


(prenez votre décision rapidement, les portes ferment jeudi et je ne pourrais pas prendre tout le monde)




Fabrice.




👉 Ceci est un extrait du cours hebdomadaire de permaculture urbaine par e-mail.
Pour vous inscrire, c’est gratuit et c’est par ici


👉 Pour faire appel à mes services, c’est ici 📞

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fabrice-pomi-potager-minimaliste-permaculture

Je suis Fabrice, conseiller en permaculture urbaine. Je soigne la terre, le corps et l'esprit.

🌱 J'ai + de 15 ans de pratique dans le jardinage, le potager, la culture en lasagne en pots de fleurs, le compostage, le lombricompostage et le bokashi 

👨‍🎓 J'ai été formé au design en permaculture en 2019 par le célèbre permaculteur Damien Dekarz

🌀 Je suis passionné par l'humain, la faune et la flore (ainsi que par leurs interactions)

🙏 Depuis 2018, j'accompagne l'humain à se reconnecter à soi, à la nature et aux autres au travers du jardinage

 

Faites appel à mes services

Recevez gratuitement chaque semaine un cours sur la permaculture urbaine

Pin It on Pinterest

Share This