En rade de paillage ? (alors lisez ça)


Je vais tout de suite mettre de côté les réponses traditionnelles :

  • Parcs et forêts
    En décembre, quasiment toutes les feuilles des arbres sont fraîchement tombées. Il est temps de prendre votre plus beau cabas et de partir en balade…

  • Fin de marché
    C’est le lieu idéal pour récupérer des fanes de carottes, des poireaux en fin de vie ou des salades flétries. Et puis c’est gratuit et ça débarrasse…

  • Le Bon Coin
    « Paille bio. « Foin bio ». Testez ces mots-clés près de chez vous sur le site de petites annonces préféré des français…

  • Amis et famille
    On connaît tous quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a des bottes de paille qui traînent depuis des années dans sa grange…

  • Agriculteurs, maraîchers, épiciers
    Créez du lien avec les paysans et commerçants locaux.. ils ont certainement un bon filon à vous donner…

  • Centre équestre
    Vous y trouverez non seulement du fumier de cheval.. mais aussi de bonnes adresses… (comme celles de leur fournisseur de paille)

  • Scierie
    Toute scierie qui se respecte a un tas de sciure duquel elle souhaite se débarrasser… alors à vos cabas !


Le paillage, la matière organique carbonée ou la matière sèche (appelez ça comme vous le voulez), c’est le nerd de la guerre en permaculture


C’est ce qui permet, entre autres, de garder votre sol couvert et de contrôler la pousse des herbes folles.


De plus, sous un sol couvert, il y a de la vie.


Pourquoi ?


Parce que le paillage, c’est un peu comme l’estomac de votre sol.


Sans lui, le sol ne s’enrichit pas.


Sans une couche protectrice, il n’est pas capable de digérer la matière organique…


Bref.


Si vous faites de la permaculture depuis quelque temps maintenant, vous savez la galère que c’est que de trouver du paillage.


Surtout en ville.


D’une, parce qu’il y a très peu d’espaces verts.


Et de deux, parce que le moindre tas de feuilles est ramassé par les jardiniers municipaux.


Sans parler des agriculteurs, des centres équestres, des maraîchers et des paysans qui ne courent pas les rues…



Dans l’exercice d’aujourd’hui, je vous invite à songer à cette question du paillage.


(en fait, vous devriez en faire votre objectif principal lorsque vous démarrez un potager.. même dans des pots de fleurs)



Bon.


Pour faire simple, vous avez besoin de vous poser ces 2 questions :


Comment créer moi-même du paillage ?


et


Comment stocker ce paillage ?





Comme j’en parlais dans cet article, le miscanthus est l’une des plantes les plus productives en terme de paillage.


Bien évidement, ce n’est pas la seule plante que vous pouvez cultiver.


En fait, toutes les plantes peuvent être cultivées pour créer du paillage !


Il suffit simplement de les laisser pousser jusqu’à leur maximum (même certaines herbes folles si le cœur vous en dit).


Et, quand vous en avez marre (ou qu’elles sont gelées ou sèches), vous les coupez en petits morceaux pour les déposer à l’endroit même où elles ont poussé.


C’est simple.


Mais peu de gens pensent à le faire…



Pour ce qui est du stockage de votre paillage, veillez à ce qu’il soit au sec.


Et n’oubliez pas que ça peut vite prendre de la place.
Surtout si c’est une botte de foin


Pour le garder au sec, mettez-le dans un sac, un placard ou dans votre serre par exemple…


Et n’oubliez pas que le foin et la paille sont des bons isolants (à utiliser pour le lombricomposteur, les plantes gélives, etc…).



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉



PS : la fin de l’année approche.


Je vais peut-être prendre un peu de repos au niveau des mails (je ne sais pas encore quand).


Pas d’inquiétude, l’article sur le design arrive bientôt.


Au sujet du groupe Telegram, je suis un peu surpris, car peu d’entre-vous l’ont rejoint.


On est à peine une trentaine alors que vous êtes plus de 300 à ouvrir mes mails chaque semaine !


C’est quoi le problème ? 😉


Ne me dites pas que vous préférez le brouhaha d’instagram et de facebook ? 😉😉



Bref, on vous attend sur le groupe (j’y organiserai une F.A.Q en direct si on arrive à 100 membres…)


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je suis Fabrice et j'aide les gens à renaturaliser leur environnement

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine 2 cours sur la permaculture

Pin It on Pinterest

Share This