Je réponds à vos questions !


Ce weekend, je suis retourné farfouiller dans le formulaire et j’y ai trouvé une question anonyme…


La voici :


Bonjour Fabrice, je te suis depuis un peu plus d’un an et je veux me lancer dans un mini potager dans ma cour. J’ai des pots récupérés dans les poubelles des autres, du compost, des feuilles séchées… Mais je n’ai pas de terre. En banlieue parisienne c’est la difficulté ! Que me conseilles-tu ? Acheter du compost bio au magasin, aller en forêt ? Bref j’aimerais bien commencer ! Merci de ton aide et ravie de cette nouvelle formule ! À bientôt “


Et bien merci à toi qui a posé cette question !
Et j’espère que tu liras ma réponse…



Pour commencer, j’ai envie de te dire que tu as tout ce qu’il te faut (ou presque) pour commencer.


Du moins, rien ne t’oblige à aller en jardinerie ou en forêt.


Pourquoi ?


Tout simplement parce que tu as la matière carbonée..


..la matière sèche..


..des feuilles mortes quoi !


Et, en ville, c’est tout aussi précieux que la terre.


Pareil pour le compost.


Très précieux.


Même si les composteurs collectifs ont envahi Paris et d’autres grandes villes ces dernières années, la demande reste encore plus forte et les listes d’attente pour accéder aux composteurs collectifs s’allongent…


Bravo à toi pour cette prouesse de récup 😁



Petit aparté, as-tu un composteur dans ta cour ?


Si ce n’est pas le cas, ça pourrait être une très bonne idée d’en installer un.
Surtout qu’il carburerait bien si c’est une cour commune


Par contre, réfléchis bien avant de te lancer dans ce genre de démarche.


C’est une responsabilité à prendre et n’importe qui ne s’improvise pas composteur (ou composteuse) du jour au lendemain.


Si tu ne veux pas que ça sente mauvais et que les rongeurs viennent à découvrir ce trésor, il faut faire ça dans les règles de l’art et chaque personne doit être informée de “comment ça marche”.


Du bon apport de matière organique, des bons gestes, etc…


Bref..


..et si c’est une cour publique, je t’invite à jeter un œil du côté du permis de végétaliser parisien.



En tout cas, garde bien ton filon “feuilles mortes” (ça pourrait te servir).


C’est une denrée rare en ville.
Ce n’est pas comme la matière organique azotée qui est en abondance (c’est logique, plus il y a d’humains, plus il y a de matière organique azotée)


En général, ceux qui utilisent des composteurs en ville ont beaucoup de mal à trouver de la matière organique carboné.


Alors, il se tourne vers la mairie pour avoir des copeaux de bois..


..et c’est bien dommage parce qu’elle le paye la plupart du temps…


Bref.


Passe par la mairie de ton arrondissement si tu souhaites installer un composteur collectif et garde ton filon feuilles mortes 😉



Bon, au vu de ce que tu as sous le bras, pour ce qui est du démarrage de ton potager je n’ai qu’un seul conseil : la culture en lasagne en pot.


Avant toute chose, je t’invite à observer une chose : le local à poubelle..


..y a-t-il des rongeurs qui visitent le local ?


Si oui, j’ai 2 conseils à te donner.


Commence petit (seulement quelques pots).


Et fais ta lasagne d’une seule traite (sinon ils risquent de vite comprendre ce qui se passe…).



Si ta cour est plutôt bien isolée des rongeurs, tu peux y aller tranquillement (en faisant tout de même gaffe à ne pas déranger les voisins).


Des fois, juste le fait de voir des déchets dans un pot de fleurs ça peut choquer certaines personnes (alors je t’invite à toujours couvrir ton mélange “en cours” avec des feuilles mortes par exemple).



Voilà tout.


Merci à toi “Anonyme”.



Je trouve ce format de question/réponse sympa !


Si vous souhaitez que je réponde à l’une de vos questions dans un prochain mail, c’est par ici.



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.