La meilleure façon d’arroser vos pots de fleurs


En ces temps aoûtiens particulièrement difficiles, l’art de l’arrosage est une chose que vous devez maîtriser à la perfection.


Tel un système d’arrosage ultra perfectionné digne d’une culture de cannabis sous serre, votre cerveau doit être réglé pour apporter à vos plantes la bonne dose d’eau, au bon moment.


Ni trop, ni pas assez. C’est la règle d’or.


Je sais qu’en ce moment vous avez l’impression que la plupart de vos plantes se sont mise en mode « pause ».


Pire, vous avez l’impression qu’elles sont devenues anorexiques et même que certaines branches ont disparu ^^


Pas d’inquiétudes. C’est normal.


Nous venons de passer une grosse vague de canicule et au-delà d’une certaine température, les plantes se mettent au repos. Elles ne poussent plus. (#modesurvie)



Bon, accrochez-vous. Vous allez découvrir toute ma philosophie de l’arrosage de pot de fleurs condensé en un seul mail !


Déjà, oubliez la jardinière de balcon classique tirée d’un décor de polly pocket.
Ce genre de petite jardinière c’est sympa pour faire des photos instagram au printemps, mais ça se transforme vite en un tableau Van Gogh au mois d’août


Non, je parle de gros pots, de gros bacs, de grosses jardinières ! C’est le seul moyen d’avoir de vrais résultats !



Pour ceux qui me suivent depuis déjà un bon moment, vous vous souvenez peut-être de cet article où je vous explique pourquoi j’arrose quand il pleut.


Je peux vous dire que cet article en a fait rager plus d’un !
Et mes voisins me regardent toujours aussi bizarrement (comme le weekend dernier lorsque j’ai profité d’une pluie pour arroser la terrasse)


Je sais que ça peut paraître insensé d’arroser quand il pleut, mais laissez-moi juste vous donner 4 bonnes raisons de le faire :


Le contexte
C’est la plus évidente ! Quand il pleut, les plantes sont naturellement prêtes à boire. Donnez-leur ce qu’elles veulent. On n’a rien inventé, la nature est bien faite ^^


L’évaporation
En plus que ce soit le bon moment pour vos plantes, c’est aussi (généralement) le bon moment pour limiter l’évaporation due à la chaleur (surtout si c’est pendant une grosse pluie !).


L’effet parapluie
En culture hors-sol, la surface de pénétration de la pluie dans la terre est très très restreinte. En plus de ça, quand vous avez des plantes qui sont déjà bien développées, ça a un effet parapluie sur vos pots. Ce qui diminue encore la surface de pénétration de l’eau…


Roulement des stocks
Si vous stockez un minimum d’eau (les eaux de pluie en l’occurrence), c’est le bon moment pour taper dedans et faire de la place pour recharger le stock (même si ce n’est que pour quelques litres…).



Et pour finir, n’oubliez pas que le secret c’est la météo.


Vérifier chaque semaine et chaque jour les prévisions météorologiques.
Vous arroserez beaucoup moins vos plantes assoiffées si vous savez qu’il pleut le lendemain




PS : comment arroser en période de canicule ? > Soyez régulier


PPS : pensez à diminuer l’arrosage en septembre.. les nuits sont plus fraîches 😉



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

1 Commentaire

  1. Valérie

    Bonjour Fabrice !
    Cela parait vraiment insolite d’arroser quand il pleut, mais je dois avouer que j’ai bien envie d’essayer. Mon balcon est abrité et ne reçoit pas de précipitations. Mais je pense que « le contexte » et « l’évaporation » pourraient s’appliquer aussi.
    Amicalement
    Valérie

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je suis Fabrice et j'aide les gens à renaturaliser leur environnement

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine 2 cours sur la permaculture

Pin It on Pinterest

Share This