Permaculture + intempéries = Green Friday !

(ou comment faire du shopping en permaculture ?)

Bref, en quoi les dernières inondations et chutes de neige sont une opportunité pour vous qui pratiquez la permaculture ? (spoil : préparez votre plus beau sac de shopping !).


Mi-novembre 2019, en région Auvergne-Rhône-Alpes et plus précisément en Isère, nous avons vu arriver la neige un peu plus tôt que d’habitude…

Dis comme ça, ça à l’air c’est cool.

Le souci c’est que + de 20 000 foyers (dont le miens 😥), ont été privés d’électricité pendant 48h et jusqu’à une semaine pour certains d’entre eux (merci à tous ceux qui ont travaillé à remettre le courant).

Pourquoi y a-t-il eu des coupures d’électricité me direz-vous ?

Et bien tout simplement parce que des centaines d’arbres se sont couchés sur les fils électrique !


La question à se poser c’est plutôt « comment la neige a-t-elle pu faire tomber autant d’arbres alors qu’on n’a eu qu’une petite quinzaine de centimètres ? ».


Ma théorie : c’est un complot des dieux de la permaculture !


Plus sérieusement, la raison pour laquelle les arbres se sont couchés sous ces 15 « ridicules » centimètres de neige est simple (et c’est mon humble avis).


C’était bien trop tôt !
Et ouais, mi-novembre, la plupart des arbres caducs n’ont perdu qu’une infime partie de leur feuillage.

Du coup, la neige s’est beaucoup plus accumulée et, la plupart des arbres (ou de leurs branches), ont fini par se coucher et voir même céder sous son poids !
Si cette neige était tombée sur un arbre sans feuillage, elle n’aurait pas pu autant s’accumuler…


Bref.


J’ai constaté une deuxième chose qui m’a fait douter de cette première hypothèse…

Cette chose ce sont les cimes et les branches de sapin qui ont eux aussi cédé sous le poids de ces malheureux 15 cm de neige…


Théorie n°2 : cette introduction est beaucoup trop longue 😅


Certes elle est longue, mais je pense que ces infos ont de la valeur et méritent qu’on s’attarde dessus (et surtout, parce que peu de gens en parle !).


Bref.


Donc pour moi, il y a une deuxième raison à cela.


Comme je vous le disais, j’ai vu beaucoup de sapins qui ont eux aussi cédé sous la neige.
Ce qui ne devrait pas être le cas parce qu’en temps normal, ils résistent à de fortes chutes de neige

sapin-neige-parc-municipal-permaculture
De plus, tous les sapins gardent leurs aiguilles toute l’année sauf les mélèzes, le cyprès chauve et sûrement d’autres que je ne connais pas (mais ils ne représentent qu’une infime partie des sapins que l’on a en France).


Si je ne vous ai pas perdu en route, voici ma théorie…


C’est une histoire de sève (et de résine).


Explication :
(la plus rapide possible puis on passe à la suite 🤭)


L’hiver, les arbres sont en dormance.

Ça veut dire que toute la sève qui circule dans l’arbre (en tout cas une grande partie) est redescendu dans les racines.

Ce phénomène fait que le bois est vide de sève et ça le rend plus dur qu’en été (en tout cas c’est ce que je constate en règle générale).

Et je pense que c’est la grande raison qui le rend plus résistant au poids de la neige


Pour résumer, trop de feuillage et bois souple = casse.

BREF !


Le calme après la tempête


Quelques jours après les intempéries, je suis allé me balader dans un parc pas très loin de chez moi.

Ce jour-là, le soleil avait décidé de montrer le bout de son nez 🌞

Cela ne m’a pris que quelques secondes pour constater que ce parc municipal n’avait pas été épargné par ces monstrueux 15 centimètres de neige !

Il y avait de nombreux arbres couchés au travers des chemins (dont un noisetier qui bloquait l’accès à un petit pont qui passe au-dessus du ruisseau #onsenfout 😂).


Il y avait de la rubalise et des tas de coupes de bois aux quatre coins du parc (courage aux employés municipaux et aux bûcherons !)


Certaines personnes y voient un scénario-catastrophe à la Walking Dead !


D’autres n’y font presque pas attention.


Et, il y a cette minorité de gens (avec entre autres quelque illuminé.es de la permaculture comme vous et moi) qui y voit une énorme opportunité : une sorte de Green Friday 😉


Le Green Friday de la permaculture !


Toute cette quantité de matière organique c’est un déchet que les employés municipaux, les bûcherons, les forestiers, etc, etc doivent « évacuer » pour faire propre.

Mais, pour un permaculteur (ou une permacultrice), c’est une ressource de dingue pour faire du paillage, fabriquer des hôtels à insectes, des nichoirs, des tuteurs, des brises-vents, des étagères ou tout simplement pour faire une lasagne dans un pot de fleurs ! (#placementdeproduit)
Pour d’autres c’est une aussi une ressource pour enrichir leur décoration de Noël ou pour faire un dessous-de-plat en bois 😉 (et pour les manouches c’est du bois de chauffage gratuit 😂)


Du coup, si vers chez vous il y a eu des dégâts à cause de la neige ou des inondations (#réchauffementclimatique), je vous propose d’aller faire une petite balade dans les espaces verts et les parcs municipaux !
D’ailleurs, même si ce n’est pas le cas, c’est toujours le bon moment de faire une petite balade non ?


L’équipement pour faire du shopping en permaculture


Se mettre en sécurité


Avant tout, j’aimerais avoir toute votre attention sur la sécurtié.

Avec les chasseurs et le beaujolais nouveau, évitez d’aller en forêt…

😅 euh non ce n’est pas ce que je voulais dire 😅


Ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de neige ou d’inondation que les dégâts sont terminés.

Cette balade n’a rien d’une sortie shopping de Noël dans un centre commercial.

Il y a certainement quelques arbres qui menacent encore de tomber et ce, pendant encore plusieurs mois donc soyez vigilant !

  • Faites attention ou vous marchez.
  • Regardez autour de vous.
  • Ne vous aventurez pas dans les broussailles.
  • Allez-y un jour ou la météo est calme et claire.
  • N’y allez pas seul.e et prévenez votre entourage que vous allez faire du shopping permaculture 😅 et surtout dites-leur où vous allez !


Prenez un caddie


Et oui, il n’y en aura pas à l’entrée donc prévoyez un sac cabas large et solide !

Vous trouverez probablement des tas de copeaux (suite au broyage de branches des bûcherons et des élagueurs).

Il y aura aussi du bois mort et des feuilles mortes.

En plus, avec tout ce travail de nettoyage des espaces verts, les employés municipaux prennent du retard sur les dernières tontes de pelouses ce qui vous permet de rafler toute la vie qu’il y a à la surface des gazons en ce moment (feuilles mortes, micro branches, crottes de vers de terre, etc…).


Et pour finir, n’oubliez pas votre moyen de paiement !


Pas d’inquiétude, tout est gratuit !
Même si les employés municipaux sont en train de travailler, ils seront très contents de vous donner quelques sacs de copeaux de bois ou autres matières organiques…


Pensez tout de même à prendre avec vous une paire de gants, un sécateur et/ou une scie égoïne 😉


Sur ce, très bonne balade à vous et à la semaine prochaine !


PS : ma recette de culture en lasagne en pot de fleurs.





Fabrice.






👉 Pour recevoir le cours de permaculture par email (et recevoir votre accès au canal Telegram 🤫),
inscrivez-vous gratuitement ici










intemperies-neige-permaculture-green-friday-pinterest


N’oubliez pas de revenir après votre shopping pour nous dire ce que vous avez trouvé de beau juste en-dessous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.