Tout est possible grâce à la théorie du 100 ème singe

par | 5-12-2021


Ca vous est déjà arrivé de rêver d’une ville plus verte ?


Je ne parle pas d’une ville avec juste un peu plus d’arbres et d’espaces engazonnés.


Mais d’une ville où la plupart des bâtiments seraient recouverts de verdures.


Où les ponts et les parkings surélevés seraient décorés de guirlandes végétales.


Où même les lampadaires et les feux rouges seraient ornés de lierres et de rapaces…



A quoi ressemblerait votre ville si on y implantait des quantités énormes de plantes grimpantes, de plantes grasses et de lianes ?


A quoi ressemblerait Paris si la tour Eiffel était recouverte de toute sorte de végétaux ?



C’est ce à quoi je me suis surpris à rêvasser il y a quelques jours, à Lyon.


Et c’était magnifique.


Je voyais des ponts verts et colorés avec plein d’oiseaux et autres d’animaux gravitant tout autour.


Je me suis surpris à imaginer de tonnelles géantes métalliques.


Des câbles entre les bâtiments reliant les 2 côtés d’une rue marchande où des plantes pourraient courir et créer de l’ombre.


J’ai aussi imaginé des étages de parkings paisibles et recouvert de rideaux de verdure.



Mais, très rapidement, mon cerveau s’est mis à penser à tous les problèmes d’entretien que ça engendrerait.


Comment ferait-on pour que le béton de nos bâtiments ne parte pas en miettes sous les crampons du lierre ?


Comment ferait-on pour entretenir et garder debout les ponts et les lampadaires en métal recouverts de toute cette verdure ?


Est-ce que ce ne serait pas tout simplement impossible à mettre en place ?



Du coup, tout ce dessin à commencé à s’effacer sous mes yeux.


Et tout est redevenu « propre ».


Carré.


Et gris.



Pensées limitantes : 1.


Utopie : 0.



Je vais vous dire la vérité.


Ce monde, il est TOTALEMENT possible.


C’est juste qu’il doit d’abord exister dans notre cerveau.


Le seul truc qui fait que c’est impossible aujourd’hui, c’est que ce n’est pas encore une envie profonde de l’humain.


La société d’aujourd’hui s’est construite et perdure parce que la valeur, la raison de vivre de l’humain est orienté principalement vers la croissance économique.


Si demain, l’humain décide d’orienter la valeur sur sa santé et son bien-être (ainsi que celui des générations futures), croyez-moi que ce genre de ville verte deviendrait réalité.


Je vous rappelle qu’on est allé sur la lune !


Qu’on a inventé internet pour communiquer instantanément avec n’importe qui dans le monde !


On est capable de faire des trucs de fous.


Alors ne me dites pas qu’on n’est pas capable d’inventer des structures urbaines assez solide pour accueillir de la nature sauvage !



Comme je vous le disais, le blocage, il est mental.


Il faut changer de paradigme.


Et c’est possible !



Ok Fab.


Et maintenant on fait quoi ?



Ma réponse est simple.


Eduquer.


Montrer l’exemple.


Partager.


Transmettre.


Convaincre.


Faire circuler le message.


Imaginer.


Faire imaginer.


Comprendre.


Etc…


Etc…



C’est en changeant les mentalités qu’on peut faire changer le monde.


D’ailleurs, il y a plusieurs théories scientifiques là-dessus.


Dont la théorie du 100 ème singe.


Cette théorie démontre qu’il suffit d’un exemple pour faire émerger un nouveau comportement.


Vous voulez en savoir + ?


Voici quelques explications :



« 
 Les macaques Fuscata du Japon ont été observés à l’état sauvage pendant une période de plus de trente ans
.


Un jour, une femelle macaque appelée Imo, eut l’idée de laver les patates dans un ruisseau afin de les rendre propres et plus agréables à manger.


Elle enseigna sa trouvaille à sa mère.


Puis l’innovation fit rapidement des émules, sous les yeux ébahis des chercheurs qui observaient le changement comportemental de la tribu macaque.


Ainsi, entre 1952 et 1958, tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces pour les rendre plus agréables au goût.


Et, c’est visiblement à partir du 100 ème singe qui adopta ce comportement, que la tribu entière se mit à laver les patates !


Plus fou encore :


Les scientifiques se sont aperçus que l’habitude se transmit de façon inexpliquée et simultanée à des colonies de primates habitant d’autres îles voisines.


Puis la propagation se poursuivit même jusqu’au continent !
« 



Cela signifie que lorsqu’un nombre critique d’individus réalise une prise de conscience, cette même prise de conscience se communique d’un esprit à un autre, quelle que soit la distance…


Bon.


C’est un peu perché ces histoires de télépathie, mais qui sait ?


Si vous deveniez le 100 ème singe ?


Qu’est-ce qu’il se passerait dans votre ville ?


Qu’est-ce qu’il se passerait dans le monde ?




Fabrice.




PS : Ceci est un extrait du cours hebdomadaire de permaculture urbaine par e-mail. Pour vous inscrire, c’est gratuit et c’est par ici 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je suis Fabrice et j'aide les gens à renaturaliser leur environnement

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine 2 cours sur la permaculture

Pin It on Pinterest

Share This