Un potager de balcon productif sans que vous n’ayez à intervenir (la promesse est folle)


C’est une question que m’a posé un lecteur (et à laquelle je vais tenter de répondre ici).


On va l’appeler Charles.


Charles a un potager sur son balcon et aimerait ne plus avoir à intervenir.


Mouais…


Charles, j’ai envie de te dire que c’est impossible.


Du moins, ça dépend de tes objectifs.


Certes, « ne pas avoir à intervenir » peut être un objectif.


Mais je ne vois pas comment il pourrait être ton seul et unique objectif.


Tu dois en avoir d’autres comme quoi cultiver et en quelle quantité ?


Ou de quelle façon ?


Etc..



Après, dans le cas où ton seul et unique objectif serait de ne pas avoir à intervenir, voici mon conseil :


1/ Installe des pots de fleurs.


2/ Fais des lasagnes dans chacun d’entre eux.


3/ Fais en sorte de les irriguer le plus régulièrement (et automatiquement) possible.


4/ Laisse faire la nature (et pense à nous faire quelques photos).


Tu verras…


Spontanément, il y aura des trucs qui vont pousser (et tu peux aussi semer ou planter des plantes vivaces par exemple).


Déjà, si tu fais tes lasagnes avec des épluchures de fruits et légumes, il y aura forcément des graines dans le tas.


Du coup, tu peux t’attendre à avoir quelques surprises.


Puis, au fur et à mesure, la sélection naturelle se fera.


Et les plantes les plus adaptées à tes conditions (climat, nature du sol, irrigation, etc..) resteront en vie.


Mais cette sélection peut prendre des années.


Et ce ne sera pas forcément des plantes comestibles, esthétiques et/ou utiles à la biodiversité.


Sans parler du fait que ton balcon risque de se « salir ».


Si tu ne fais pas un brin de ménage de temps en temps, la nature va reprendre ses droits.


C’est-à-dire que des feuilles vont s’accumuler dans un coin.


Elles vont se décomposer.


Une graine va venir se déposer sur ce terreau fertile.


Elle va germer.


Des racines vont commencer à s’infiltrer.


Puis l’eau.


Puis la microfaune.


Puis d’autres feuilles.


Etc, etc… (jusqu’à écroulement du balcon haha)



Bon, après je ne juge pas.


Chacun fait ce qu’il veut de son balcon.


Mais sache que dans l’absolu, il est impossible de ne pas intervenir..


Tu dois toujours faire un brin de ménage.


Arroser.


Planter.


Réagencer.


Etc..



Pour moi, le problème est ailleurs.


Le fait de ne pas intervenir n’est pas un objectif, mais une contrainte.


Une contrainte par rapport à tes vrais objectifs.


Objectifs qui ne sont d’ailleurs peut-être pas définis.


Et c’est peut-être sur ça que tu devrais te concentrer…



Et pour travailler là-dessus, il n’y a rien de plus efficace que l’observation.


Fais des relevés.


Mesure.


Prends des photos.


Mets ça sur papier.


Fais des plans.


Superpose-les.


Sois au clair avec tes besoins, tes envies, tes contraintes, etc…


Observe ton environnement.



Bref.


Tout ça, tu y retrouves dans le design permaculturel.



Le design permaculturel, c’est une méthode de conception en harmonie avec la nature.


Certes, c’est un peu compliqué.


Ca prend du temps.


C’est difficile de le faire pour soi-même.


Mais ça vaut le coup d’essayer.


En tout cas, c’est ce que je t’invite à faire.


Et si tu veux en savoir plus, j’ai écrit cet article dans lequel je dévoile ma méthode de design.


N’hésite pas à t’en inspirer.


Certes, je n’ai pas pu tout condenser dans un seul article tellement c’est complexe, mais c’est une piste.


Et maintenant, je m’adresse à vous qui me lisez : n’hésitez pas à me faire un retour ou à poser vos questions dans les commentaires de l’article (ou simplement en répondant à ce mail).


Avoir des objectifs clairs et précis, c’est la base pour réussir (quel que soit votre projet).



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je suis Fabrice et j'aide les gens à renaturaliser leur environnement

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine 2 cours sur la permaculture

Pin It on Pinterest

Share This