À propos        Articles         Podcast
Design de jardin         Ressources gratuites         Formations

Comment utiliser son bokashi quand on a que des arbustes et des plantes grasses ?

Du bokashi dans vos pots de fleurs ?

Aujourd’hui, je réponds à la question que m’a posé Mathieu :

« J’ai un balcon avec des plantes grasses et des arbustes. Comment exploiter au mieux mon bokashi qui se rempli très vite ? »

Merci Mathieu pour cette question. Ca fait longtemps que je voulais aborder le sujet du bokashi.
Presque 2 ans que j’en utilise un quand même

Qu’est-ce qu’un bokashi ?

Un bokashi est une sorte de sceau hermétique dans lequel on ajoute des épluchures de fruits et légumes dans le but de les composter.

Sauf que, comparé à un lombricomposteur ou un composteur classique, il y a 3 grandes différences.

1) Il n’y a pas de vers de terre

Au lieu d’ajouter de la matière sèche à chaque apport comme dans un composteur, on y ajoute un mélange de micro-organismes spécifiques qu’il faut acheter à part.

2) C’est du compostage hermétique (anaérobique)

Pour faire simple, il n’y a pas d’air dans un bokashi.

C’est la raison pour laquelle on utilise des micro-organismes spécifiques.

3) Un bokashi ne produit pas de terreau (contrairement au lombricompost ou au compost classique)

Pourquoi ?

Et bien tout simplement parce qu’il n’y a pas de vers de terre (pas de vers : pas de chocolat)

Du coup, on se retrouve avec un (riche) mélange bien gluant d’épluchures de fruits et légumes.

Et quand on habite en ville, dur dur de le réutiliser…

Comment utiliser son bokashi pour ses pots ?

Réutiliser le jus de bokashi

Comme dans un lombricomposteur, il est possible de récupérer le jus dans un bokashi.

C’est un puissant engrais naturel.

Et comme pour le jus de lombrics, il faut le diluer à 10 % (dans de l’eau de pluie de préférence).

Tes arbustes vont adorer ça et tes plantes grasses aussi (pour les plantes grasses, ne leur donne pas d’engrais pendant l’hiver.. elles n’apprécieront pas).

Et si tu cultives des plantes potagères, elles apprécieront tout autant !

Rempoter les plantes avec le bokashi

Mélangé avec un peu de terreau (ou une bonne lasagne bien mûre), il apportera tous les nutriments nécessaire à tes arbustes et ce, pendant plusieurs années !

Créer une super jardinière à boutures !

Les plantes grasses se bouturent bien.

Donc, tu peux essayer de faire une sorte de lasagne où tu prends en sandwich ton mélange bokashi dans une jardinière (3 couches : terreau – mélange bokashi – terreau).

Comme je te le disais, l’hiver approche..

.. et les plantes grasses n’ont pas faim..

.. attends le printemps pour tester cette super jardinière (et tiens-moi au courant du résultat) !

Du paillage pour tes arbustes.

Bien évidemment, c’est un peu du « gaspillage d’énergie » mais, tôt au tard, tes arbustes en profiteront… même l’hiver !

J’allais oublier.

Si tu as la possibilité de le faire, enterre ton mélange dans un jardin (chez des amis ou le jardin partagé de ta ville).

Et oui, à la base, c’est l’utilité qu’on donne principalement à un bokashi.

Il faut l’enterrer assez profond (environ à la profondeur d’une bêche) afin que les micro-organismes puissent survivre (sans air) et continuer à faire leur boulot.

Voilà tout pour mes conseils Mathieu.

Ah, dernier des derniers conseils.

Si tu as accès à un composteur ou un lombricomposteur, tu peux en mettre à l’intérieur (en gardant en tête que ce n’est pas la meilleure des solutions).


Voilà tout.

Pour finir, j’ai une question pour vous qui me lisez.

Pratiquez-vous le compostage bokashi ?

Si oui, je serais curieux de savoir ce que vous en faites ?

Dites-le moi en commentaire 😉

PS : mon bokashi.

Fabrice

🎁 Ebook gratuit pour démarrer votre jardin en 5 étapes + agenda nature et jardin potager offert :

Avec l'ebook, découvrez les 5 étapes pour démarrer votre jardin comestible, durable et autosuffisant en vous inspirant de la permaculture.

Avec l'agenda, recevez chaque mois un mail avec :
- 2 activités jardinage au potager
- 1 activité pour se reconnecter à la nature
- 6 fiches techniques et tutos permaculture (répartis sur l'année) pour bricoler au jardin
- La liste des activités jardinage au potager et des semis que je fais sur le mois en cours

7 Commentaires

  1. Alexandra

    Bonjour
    J utilise lombricomposteurs ( j en ai deux !) Bokashi et lasagnes… Si l on souhaite avoir des fleurs et des fruits il faut absolument garder à l esprit que le bokashi est surtout azoté. Pour ma part du coup le bokashi sert d apport vert dans mes lasagnes. Mes couches sont faites ainsi dans mes énormes pots : terre de jardin avec du sable au fond. Ensuite apport brun ensuite bokashi, apport brun, tonte de gazon, terreau de lasagne recyclée avec du lombricompost et un peu de terre de jardin.

    Réponse
    • Fabrice

      Merci pour votre retour d’expérience. Ca doit super bien pousser dans vos lasagnes avec ce genre de mélange 👍

      Réponse
  2. Fahima

    Hello Fabrice,
    Merci pour cet article. Je me suis mise récemment au bokashi en plus du lombricomposteur qui je trouve met un peu de temps à démarrer. Je pensais mettre mes déchets de bokashi dans le lombricomposteur pour terminer le travail et ainsi gagner du temps mais tu dit dans l’article que ce n’est pas la meilleure solution, pourquoi ?
    Merci

    Réponse
    • Fabrice

      Les micro-organismes du bokashi sont différents de ceux du lombricomposteurs. Et quand tu vas mettre ceux du bokashi dans l’environnement du lombri, ils ne vont pas survivre (les micro-organismes du bokashi vivent sans air tandis que ceux du lombri en ont besoin).. c’est tout bon pour toi ?

      Réponse
  3. Magali

    Bonjour,
    Merci pour tes articles qui sont toujours au top.
    pour l instant je ne valorise pas les déchets vert, et j aimerai faire l acquisition d un lombricompost ou d un bokashi. Mais je ne sais pas le quel choisir. Je n ai pas de jardin mais une grande terrasse ou j ai prévu de faire un petit jardin en pots.
    Je pensais prendre un bokashi car il me semble qu on peut mettre plus de déchets organiques que dans le lombricompost. Par contre si on ne peut pas utiliser le résultat dans un jardin en bac, cela me laisse perplexe. Et je ne sais plus le quelle choisir.

    Réponse
    • Fabrice

      Bonjour,

      Personnellement, je préfère le lombricomposteur pour commencer car il n’y a pas besoin d’acheter de son de blé une fois qu’il est lancé. De plus, les vers de terre décomposent la matière organique jusqu’au bout et en plus, ça fait une réserve de vers de compost (pour les pots ou un futur composteur de quartier par exemple).

      Un bokashi c’est bien en + pour pouvoir composter tout ce qui ne rentre pas dans un lombri (surtout la viande, en réalité il y a beaucoup plus de choses de compostable qu’on pourrait le croire…).

      Bref, à toi de voir ce qui convient le mieux pour ta situation..

      PS : le bokashi peut être réutilisé dans tes pots mais c’est plus efficace de l’enterrer.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi par + de 13 000 personnes sur les réseaux sociaux !

fabrice-potager-minimaliste

Je suis Fabrice Maira.

Je m'appuie sur ma solide expérience de terrain et sur la permaculture pour concevoir des espaces naturels durables.

 

 

🌱 30 ans de jardinage dans les pattes

🐞 7 ans à pratiquer la permaculture en pots de fleurs

👨‍🌾 4 ans dans un jardin partagé dont je suis à l'origine

👨‍🎓 Formé à la conception et au design en permaculture par Damien Dekarz

Pin It on Pinterest

Share This