Exercice de créativité (le cœur de la permaculture)


Aujourd’hui j’aimerais te parler d’un exercice à faire sur ta terrasse ou ton jardin.


Pour tout t’avouer, ce n’est pas le meilleur moment pour le faire mais ça vaut quand même le coup d’essayer (et j’en reparlerais au moment venu).



Cet exercice, c’est un exercice d’observation. Si c’est la première année que tu fais ton jardin, je t’invite à en prendre note (crois-moi, ça peut grandement t’aider si tu comptes le « designer » en permaculture).



Il y a plusieurs méthodes (ou procédures) pour faire un design en permaculture et elles ont toutes un point commun : la première étape (soit l’observation).


A ton avis, si l’on retrouve cette étape dans toutes les méthodes de design ce n’est pas pour rien non ?



Le problème avec l’observation c’est que c’est super-difficile à appliquer.
Et qui a envie d’aller au jardin pour ne rien faire mise à part rester planté comme un clou à compter les pissenlits ?


Pourtant si tu veux créer un jardin en harmonie avec tes besoins, où tout est fluide et bien organisé, il va falloir passer par là.



Et le plus difficile dans l’observation, c’est de trouver quoi observer !


Pour être franc, il n’y a pas vraiment de recette miracle.


Chaque jardin à son contexte unique (l’environnent, les besoins du permaculteur, etc…).


La seule chose qui va pouvoir te donner des réponses, c’est ta créativité.


La créativité, c’est cette petite chose qui est à l’intérieur de chaque être humain et en particulier ceux qui sont âgés de moins de 5 ans (juste avant le formatage scolaire).


C’est, entre autres, ce qui nous a permis de fuir face aux prédateurs pendant des centaines de milliers d’années.


C’est cette capacité à reconnaître une silhouette en mouvement et fuir au travers d’une forêt bien dense.


En fait, la créativité c’est tout simplement être là : dans le moment présent..


C’est de là que vient cette capacité à innover, à trouver des idées.


Et tout ça, ça se passe dans le cerveau droit .
Dans le cerveau gauche, il y a tous nos automatismes comme bouger nos membres, les réflexes, etc…



Bref, et si on en revenait à notre jardin ?


L’exercice que je te propose va te servir à stimuler ta créativité sur ton balcon où ton jardin pour voir, entendre où ressentir des choses que tu ne « vois » pas la plupart du temps quand tu es en mode « cerveau gauche ».


Et cet exercice tu peux le faire demain par exemple (le dimanche c’est plus calme normalement 😉 ).



Le truc est simple.


Prends un papier et un stylo puis, poses-toi à ton coin préféré du jardin ou de la terrasse (là où tu as une vue d’ensemble agréable).


Une fois bien installé, fais une petite méditation ou quelques respirations (histoire de te détendre).


Ensuite, il te suffit de prendre quelques minutes pour répondre à chacune de ces questions :

  1. Trouve 5 couleurs différentes.
    Que ce soit dans les herbes, la terre, le ciel ou même un pot de fleurs.
    Le but c’est de nommer 5 couleurs différentes.
  2. Ensuite, trouve 5 nuances de couleurs différentes.
    Choisis une couleur puis, trouve et nomme 5 nuances différentes (tu peux le refaire avec plusieurs couleurs, ça t’aideras à t’ancrer).
  3. Puis, lève-toi et trouve 5 plantes différentes.
    Même en hiver sur ta terrasse ou ton jardin tu peux trouver 5 plantes différentes.
    Si ce n’est pas le cas, je t’invite à laisser un peu plus de place à la nature…



Bref, tu peux passer autant de temps que tu veux à t’amuser comme ça et aussi, pourquoi pas, reconnaître et nommer les plantes que tu découvres…


Pour finir, laisse-toi quelques minutes d’observation sans but particulier et n’oubli pas de prendre des notes, elles te seront peut-être précieuses 🙂



Sur ce, très bon weekend à toi et à mercredi.



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.