La bonne nouvelle : « la raison pour laquelle les générations futures vous seront reconnaissantes »


J’ai grandi dans une ancienne ville gallo-romaine.


Une ville construite sur les ruines d’une ancienne ville.


Dans cette ville, les chantiers de construction sont systématiquement interrompus à cause de la découverte d’un site archéologique.


Il suffit de creuser quelques mètres pour trouver des fondations anciennes ou des objets millénaires.


Il y a quelques années, des archéologues du monde entier sont venu passer au peigne fin un site historique découvert lors de la construction d’un bâtiment.


Une fouille historique qui a fait parler d’elle !



Bref.


Ce n’est pas le sujet de ce mail…



Aujourd’hui, je vous propose un petit exercice.


Un « petit » voyage..


..dans le futur !


En l’an 3020.


Non, je ne vais pas vous demander à quoi ressemblera le monde à cette période-là, mais plutôt d’imaginer les découvertes archéologiques que nos descendants feront.


Regardez rien que les déchets que nous avons produit ces 100 dernières années (et ceux que nous allons produire d’ici là si rien ne change). Ca n’a strictement rien à voir avec ceux que nous avons produit dans toute l’histoire de l’humanité !



(que ce soit en terme de quantité et de qualité)



Imaginez la tête des futurs archéologues lorsqu’ils tomberont sur ce genre d’objets…

archeologie-futur-pollution-industrialisation




Qui sait.


Peut-être que ça leur paraîtra banal…



En tout cas, aujourd’hui, j’ai besoin de passer un coup de gueule.


Personnellement, je n’ai pas d’enfants..


..mais quand je regarde le comportement de certains parents, j’ai la tête qui chauffe un peu.


Surconsommation.


Manque de savoir-vivre.


Manque d’hygiène.


Etc.


A quoi bon faire des enfants si l’on ne respecte même pas la terre qui les a vu naître ?





Bon, il ne faut pas se mentir.


Personne n’est parfait.


Ni vous ni moi.


Nous participons tous au massacre.


Mais il y a une chose sur laquelle nous avons tous le pouvoir, ce sont nos choix.


Et oui, nous avons tous le choix.


Le choix de faire, ne serait-ce, qu’un geste chaque jour.


« Un geste pour la planète » comme on le dit si bien.


Peu importe là où vous en êtes, vous avez le choix de tendre vers un comportement « responsable » et « empathique » envers les générations futures.


Changer le monde ?


Impossible.


Vous devez jouer avec les cartes que l’on vous a données.


Vous devez respecter les règles du jeu.


On est un peu comme dans un jeu de société.


Le décor est le même pour tout le monde.


Il y a un nombre de pions limité.


Les cartes sont les mêmes, etc…


Le seul truc sur lequel vous avez le pouvoir, ce sont vos choix.
Et rien ne vous empêche de tricher un peu avec les règles du jeu...




Dans « le game », la plupart des gens mettent des œillères et cherchent la facilité.


Ils ont le sentiment que tout leur ai dû.


Mais ce n’est certainement pas votre cas.


Si vous me suivez (et êtes encore en train de lire ce mail), c’est que vous avez cette conscience écologique. Ce sens des responsabilités.


(ou du moins, que vous êtes en chemin…)



Alors, il ne me reste plus qu’une question à vous poser.


Quel choix allez-vous faire, aujourd’hui, pour diminuer votre impact environnemental ?


Qu’allez-vous laisser aux générations futures ?


Un tas de piles usagées dans une déchetterie ?


Ou un bon vieux tas de lombricompost (ou de bokashi) dans le square de votre quartier ?


Pour moi (et comme dirait l’autre), « la question elle est vite répondu ».


Et pour vous ?


Dites-le moi en répondant à ce mail 😉



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉


PS : si vous n’avez pas d’idée, pourquoi ne pas travailler sur votre résilience ? Pour rappel (et selon Pablo Servigne), la résilience se mesure toujours de quelque chose par rapport à quelque chose d’autre. Par exemple, votre résilience en terreau par rapport aux pots de fleurs de votre terrasse…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je suis Fabrice et j'aide les gens à renaturaliser leur environnement

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine 2 cours sur la permaculture

Pin It on Pinterest

Share This