La meilleure façon de comprendre le principe de permaculture n°8 : intégrer au lieu de séparer


Dans cet email, je vais répondre à une multitude de questions à la fois.


Ce sont des questions que je reçois régulièrement et qui empêche les gens de passer à l’action.


Et elles ressemblent à ça :


Qu’est-ce qui est le plus efficace, lombricomposteur ou Bokashi ?


Quoi planter dans mes pots de fleurs, tomate classique ou tomate naine ?


Quand semer la carotte, au printemps ou à l’automne ?


Faut-il récupérer l’eau de pluie ou utiliser des oyas avec un bon gros paillage ?


Comment booster mes plantes, purin d’ortie ou jus de lombric ?


Etc, etc…



Bon, je vais éviter la réponse classique de tout bon permaculteur qui se respecte : “ça dépend“.


Je vous invite plutôt à trouver le point commun à toutes ces questions…


Si, si allez-y, 👆 relisez-les (c’est facile).



C’est bon, vous l’avez ?


Le point commun à toutes ces questions, c’est le mot “ou”.


Et c’est ça le problème…


La société est faite de telle façon à ce que vous ayez une pensée verticale..


.. à ce que vous vous posiez des questions binaires..


.. vous ne devez jamais sortir de “la boîte”.


Autre chose, le monde est de plus en plus remplit de spécialistes en tout genre et de moins en moins de personnes ont une vision d’ensemble, une vision holistique.


Si vous voulez devenir un bon permaculteur ou une bonne permacultrice, vous devez développer une pensée horizontale et systémique.


Prenons un exemple.


Imaginez que votre balcon ou votre potager soit vide et que vous réfléchissez à la façon de l’aménager (c’est peut-être le cas d’ailleurs).


Au lieu de vous poser ce genre de question :


Est-ce que je préfère aménager un jardin avec des arbres fruitiers, avec des plantes aromatiques, avec des vivaces fleuries ou simplement faire un potager classique ?


Posez-vous plutôt ce genre de question :


Pourquoi ne pas mettre des arbres fruitiers et des plantes aromatiques et des plantes vivaces fleuri et des plantes potagères ?


C’est simple, il suffit de remplacer les ou par des et.


Ensuite, utilisez votre pensée horizontale et aménagez votre jardin de façon à ce que les plantes soient en harmonie. Qu’elles s’entraident les unes des autres.


Par exemple, les arbres fruitiers peuvent faire de l’ombre à vos plantes potagères pendant que les plantes à fleurs et les plantes aromatiques attirent les pollinisateurs et repoussent certains prédateurs…



Je ne le répéterais jamais assez, il n’y a pas de réponse toutes faites (en tous cas, c’est très rare).


Tout est une question de contexte.



Quelle est votre grande question du moment ?


Quel est le grand choix que vous n’arrivez pas à faire ?


Ne pourriez-vous pas remplacer les “ou” par des “et” ?





C’est ça le principe de permaculture n°8 : “intégrer au lieu de séparer”…



J’ai une dernière chose à vous dire.


La semaine prochaine, je ne vais pas écrire de mail.


Je vais prendre quelques jours de vacances pour changer d’air et faire le point.
J’ai besoin de m’organiser et terminer tous les objectifs que je me suis fixé pour cette année !


Bref.


Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous laisser comme ça sans rien..


.. j’ai décidé de vous envoyer deux mails tirés de mes archives.


En gros, je vais sélectionner 2 “supers mails” que j’ai déjà envoyés par le passé.


Ca permettra à ceux qui viennent de me découvrir de profiter de ces anciens mails et à ceux qui les ont déjà lus de pouvoir réviser un peu 😉


Sur ce, très bon weekend !



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.