La puissance de reconnaître les plantes sauvages


Septembre 2019.


Je suis en Corèze pour passer mon CCP (Cours Certifié de Permaculture).


Le cours se déroule sur 2 semaines et là c’est dimanche. Nous avons quartier libre..


..mais pas de repos !


Il est 8h30. Avec un autre élève, nous nous rendons à une ballade botanique le long de la Vézère dans le magnifique village d’Uzèrche.



Sur le chemin, Adrien (néophyte en botanique), me demande si je reconnais quelques plantes (le village est très fleuri).


Des roses trémières le long de la rue, de la glycine derrière les murs, un peu d’ortie dans les coins et quelques pétunias au bord des fenêtres.


Je reconnais quasiment toutes les plantes sur lesquelles il m’interroge ! (et je peux même lui dire si elles sont comestibles ou pas).


“T’as vraiment d’la chance de connaître toutes ses plantes”.



Moi ?


Je connais les plantes ?


Sincèrement, je suis loin d’être bon en reconnaissance végétale.


Même après avoir travaillé une quinzaine d’années dans le paysage, je peux vous dire que j’ai toujours été très mauvais dans le fait de donner un nom à une plante.


Pour ce qui est de la reconnaître, c’est simple. Mais quand il faut lui donner un nom, ça devient compliqué. Je n’ai pas de mémoire !



En tout cas, je suis très flatté !


Pendant la ballade, je me surprends même à reconnaître la plupart des plantes que les organisateurs nous présentent.


Mais que s’est-il passé ?


D’où me viennent toutes ces connaissances ?
Pas du ciel, je vous rassure


En fait, c’est grâce aux quelques balades botaniques auxquelles j’ai assisté durant les derniers mois…


(Avec le lancement du jardin partagé, j’avais besoin d’en apprendre un peu plus sur les plantes sauvages pour paraître plus crédible 🤣)


Mine de rien, le fait de toucher, sentir et parfois goûter une plante en compagnie d’un (ou une) passionné de plantes sauvages, ça fait plus facilement rentrer le nom de la plante dans votre tête.




Durant la balade le long de la Vézère, je me suis même surpris à partager quelques connaissances avec les organisateurs !


Je suis très loin d’être bon, mais le sujet me passionne vraiment..


..et si c’est votre cas, je vous invite à participer à une ballade botanique.


Il n’y a rien de plus enrichissant (et agréable).


Vous en trouverez parfois des gratuites ou à participation libre.


Jettez un oeil du côté des événements Facebook près de chez vous.


Sur votre moteur de recherche, tapez “ballade botanique + le nom de votre ville”.


Contactez votre mairie ou des associations sur la protection de la nature et de l’environnement (France Nature Environnement, LPO et autres associations locales…).



Reconnaître les plantes sauvages c’est difficile. Mais j’ai tout de même décidé de me lancer. Printemps prochain, j’ai pour objectif d’organiser une petite balade botanique dans mon village !


(Si le sujet vous en intéresse, je vous en reparlerai).



Pour terminer, j’aimerais savoir si vous essayez d’apprendre à reconnaître les plantes ? (ne serait-ce que les plantes qui poussent dans votre potager). Et, est-ce que vous aussi vous avez du mal à retenir leur nom ?




Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.