Permaculture urbaine : quel est votre premier pas ?


La permaculture en milieu urbain c’est un grand challenge.


Que ce soit une question de permaculture au jardin, de permaculture humaine, de permaculture économique ou je ne sais quelle autre forme de permaculture, ce n’est pas toujours facile de savoir par où commencer.


Et vous par exemple. Vous ne vous sentez pas un peu perdu franchement ?


La journée vous foncez au travers du trafic et le soir vous rêvez d’autonomie alimentaire, de forêt comestible et de toilette sèche tout en vaquant sur les vidéos de vos youtubeurs préférés ?


Plus le temps passe, plus vous avez besoin d’un espace vert pour retrouver un peu d’intimité ou, au contraire, vous rêvez de créer une micro-ferme collective sur le toit du plus haut building de votre ville ?


Pour vous, la question de l’autonomie alimentaire c’est une question de vie ou de mort ?


Vous pensez que si l’on ne fait rien, d’ici la prochaine décennie, notre monde ressemblera à un vaste désert apocalyptique où la seule et unique compétence viable est un 5 ème Dan de Jujitsu ?


Dans les moments les plus difficiles, ça vous est déjà arrivé de vouloir tout plaquer pour aller élever des moutons dans les Pyrénées ?


Mais en vain, il y a trop de choses qui vous rattachent à la ville et vos gardez ça dans un coin de votre tête « pour plus tard ».


Sincèrement, vous n’êtes pas le (ou la) seul.e dans ce cas-là.


C’est humain d’avoir des rêves, des idéaux, etc…


On est super fort pour se projeter mais quand il s’agit de faire une chose toute simple pour tendre vers cet idéal, ça bloque.


Pourtant, il suifferait de faire un premier pas.


Si vous avez envie d’aller vivre à la campagne, pourquoi ne pas faire une ou deux balades hors de la ville chaque semaine ?


Si vous avez envie de créer une micro ferme, pourquoi ne pas aller visiter le jardin partagé de votre quartier ?


Si vous avez envie d’apprendre la permaculture au jardin seul.e et sans avoir de compte à rendre à personne, pourquoi ne pas tester la permaculture en pots de fleurs ? (ou vous inscrire à mon cours de permaculture 😉)



Ca fait plusieurs années que j’étudie la permaculture et il y a un conseil qui revient souvent..


.. ce conseil c’est de « commencer petit et s’adapter au contexte ».


C’est la base !


Et pourtant c’est contre-nature.


Nous, les êtres humains, nous voulons tout et tout de suite.


On aime les grands changements.


C’est pour cela que la plupart des gens restent embourbés dans leur situation actuelle.
Personnellement, j’ai stagné quelques années avant de découvrir quel était mon premier pas à moi



Bref, pour terminer, revenons-en à la permaculture urbaine…


Oubliez ces notions d’autonomie alimentaire, d’urgence climatique, etc…


Pour le moment, on a de quoi manger, de quoi boire, de quoi arroser nos semis et de quoi s’amuser.
Certes on ne va pas dans le bon sens, mais n’oubliez pas que le secret c’est de commencer petit en vous adaptant au contexte


Si aujourd’hui, vous avez besoin de tendre vers plus d’autonomie en ville, alors donnez-vous les moyens de vous reconnecter à la nature.


Développez vos compétences en jardinage.


La transition peut se faire en douceur (en tout cas c’est mieux ça que rien, sinon elle se fera par la force et il y aura de la casse).


Il y a un super proverbe français qui dit que : « Celui qui n’avance pas recule ».


Même si vous n’avez pas de jardin ou de terrasse pour faire un petit potager, vous pouvez toujours recycler vos déchets organiques avec un lombricomposteur.


Si le problème c’est de mettre une caisse en plastique pleine de vers de terre à côté du plan de travail de votre cuisine, vous pouvez très bien faire ça dans un pot de fleurs qui accueillera un plant de tomate cet été sur votre balcon ou votre terrasse…


Personnellement, j’ai une terrasse de 8 m ² pleine de verdure, je fais naître un jardin partagé pour mon village sur un terrain de 120 m ² et j’ai tout plein d’autres projets pour tendre vers mon monde idéal…


Si, il y a quelques années de cela je n’avais pas testé une simple culture en lasagne dans les 2 sacs cabas qui traînaient dans le coffre de ma voiture, je n’en serais pas là aujourd’hui..


Alors..


..qu’est-ce que vous attendez ?


C’est quoi votre premier pas à vous ?



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.