Apprenez à méditer grâce à votre jardin urbain !

Partager

Qu’il soit sur un balcon, une terrasse ou ailleurs, un jardin urbain vous aide à méditer dans un paysage urbain pas toujours adapté…

La première étape lorsque vous vous inspirez de la permaculture pour aménager votre terrasse de balcon (ou votre jardin), c’est l’observation.

Observez vos besoins personnels, les plantes déjà présentes, l’exposition, les vents, les insectes, le sol, etc…

Après l’observation, passez à l’action (travaux, collecte de plantes, de matières organiques, etc…).

Une fois ces « actions » terminées, vous passez de nouveau à l’observation, puis, à l’action et ainsi de suite.

Quoique vous fassiez au jardin, et en permaculture, il faut passer par ce processus et ce n’est pas toujours évident…


Dans un monde où tout va de plus en plus vite, vous êtes tenté de passer à l’action dès qu’une idée vous passes par la tête pas vrai ?


Malheureusement, ce n’est pas comme ça que vous deviendrez un.e bon.ne jardinier.e…

Que ce soit pour arroser, planter ou autres, prenez toujours un temps d’observation avant d’intervenir sur votre jardin.

Non seulement c’est nécessaire pour bien réfléchir à vos actions et surtout, ça vous permet d’établir une connexion avec la nature.

Et c’est ça qui vous donnera cette fameuse « main verte » !



La première observation

En permaculture, on dit que la toute première observation doit durer au minimum une année complète !

En faite, c’est pour voir passer les 4 saisons pour mieux anticiper votre design.

Mais bon, rien ne vous empêche de commencer à installer quelques pots de fleurs, abris ou mangeoire à oiseaux…

Ca vous permet d’avoir un peu de vie et quelques récoltes tout en tirant vos premières observations.

Si votre terrasse est vide, vous aurez du mal à observer quoi que ce soit d’autre que la météo !

Bref,

revenons-en à notre méditation…



Observer c’est méditer ?

Si tout comme moi (et comme la plupart des gens aujourd’hui), vous avez du mal à vous concentrer, la « méditation au jardin » peut vous aider à affuter cette capacité d’observation !

Déjà, si vous êtes sur ce blog, c’est que vous faites partie du peu de gens qui parviennent encore à prendre quelques minutes pour lire donc, tout n’est pas perdu !


Pourtant, notre attention est de plus en plus sollicitée par des écrans, des publicités, des notifications, etc…

Dur dur de prendre 5 minutes pour débrancher le cerveau !

Au lieu de vous « forcer » à méditer, pourquoi ne pas utiliser des méthodes qui vous mettent naturellement dans cet état ?


Et quoi de plus logique que de s’entourer de végétaux pour déclencher cet état de plénitude !

Vous connaissez la sylvothérapie ?

Selon wikipédia, « la sylvothérapie est un mode de soin qui consiste à installer certains convalescents ou malades dans certaines forêts pour leur offrir un air plus sain ».

Non seulement on sait que les bains de forêt sont bons pour les maladies pulmonaires, mais on s’est aussi rendu compte que le fait d’être entouré de végétaux éveille les sens du « malade » et améliore son état psycho-émotionnelle.

Après une balade en forêt, ils sont plus calmes et arrivent mieux à se concentrer.



Une forêt sur une terrasse ?

Une plante verte posée sur votre table de balcon c’est sympa mais s’il ne se passe rien, vous allez avoir du mal à méditer bien longtemps dessus (surtout en ville).

Il faut du ajouter du peps !

Une fourmi qui se balade le long d’une tige, un oiseau qui vient grattouiller la terre, un accouplement de coccinelles, etc…

Ce sont toutes ces cascades d’événements qui vous aideront à vous connecter plus longtemps avec votre jardin urbain (et à passer en mode « hors du temps »).

En plus, observer ces interactions vous permet d’en apprendre plus sur votre « jardinet » et sur la nature en général !



Pourquoi observer et méditer sur votre jardin vous est utile ?


Mieux associer les plantes

Certaines associations de plantes sont favorables et d’autres le sont moins.

Le livre « Le poireau préfères les fraises » vous donnes quelques pistes.

Mais les meilleures associations vous les trouverez en observant vos expériences à vous !


Mieux agencer votre design

L’avantage sur un jardin de terrasse, c’est que vous pouvez agencer votre design à n’importe quel moment !

Et oui, en pleine terre, vous ne pouvez pas vous amuser à déplacer une plante tous les 3 mois parce qu’elle n’a pas assez de soleil !

Alors qu’avec un pot de fleurs vous avez cet avantage et c’est plus simple s’il est sur un plateau à roulettes (décidément ça y va les liens affiliés dans cet article 😉 ).

N’hésitez pas à méditer sur l’emplacement de vos pots de fleurs, abris à insectes, mangeoires, nichoirs, etc… un design ça se peaufine…

N’oubliez pas qu’il n’y a pas que l’exposition au soleil à prendre en compte.

Il y a aussi les courants d’air, la pluie, etc…


Mieux gérer l’arrosage

Lorsque l’été arrive, quoi de plus sympa que de se donner un rendez-vous quotidien pour méditer et observer l’humidité de vos pots de fleurs.

Et pour gagner du temps, vous pouvez aussi installer un pluviomètre 😉 (allez c’est le dernier celui-là !).



Comment observer/méditer ?

Allez, c’est le moment de noter quelques astuces !


Aménagez votre espace

Trouver le coin idéal pour observer et « chiller » sur votre terrasse dans l’intimité la plus totale.

Après une grosse journée de travail, rien de plus sympa que de se poser dans votre jungle urbaine avec un jus de fruit frais !


Stimulez vos sens !

Variez les plantes, mettez de la couleur, du mouvement, des formes, des odeurs, etc… mettez de la vie quoi !

Choisissez des plantes mellifères et nectarifères pour attirer les abeilles solitaires qui vous emporteront dans de longues médiations ensoleillées…

Utilisez des vieux objets comme des CD à suspendre devant vos fenêtres (ça apporte de la clarté et ça peut éviter aux oiseaux de se cogner à vos vitres).

Des pierres, des oyas, des étiquettes avec le noms des plantes, des abris à insectes, des abreuvoirs à oiseaux, etc…

Il y a toutes sortes de choses à ajouter pour apporter de la vie dans votre jardin/potager !

Une libellule posée sur le bambou de mon potager urbain


Repérez les meilleurs moments pour méditer

Qui dit jardin urbain dit bruit.

Choisissez les meilleurs moments pour méditer/observer sur votre terrasse.

Tôt le matin, tard le soir ou à l’heure de la sieste.

En général, ce sont à ces moments-là où vous êtes le moins dérangé par le bruit de la ville.

Conclusion

Un jardin/potager urbain n’est pas uniquement un moyen de cultiver quelques fleurs, fruits et légumes.

C’est aussi un endroit où vous passez pas mal de temps à chiller, jardiner, arroser, méditer, etc…

Et si vous ne savez pas quoi faire de cette fameuse main verte, vous pouvez toujours vous inscrire juste en dessous.

Je vous envoie un mail à chaque début de mois pour vous dire comment vous en servir dans votre jardin potager urbain.


Fabrice.

Si cet article vous a aidé, pensez à le partager ! J’ai aussi un tipeee si vous voulez me soutenir en échange de quelques graines.

Pour ne plus louper d’articles et recevoir des conseils chaque début de mois, inscrivez votre adresse mail juste en dessous 👇

Vous pouvez aussi épingler l’article sur votre Pinterest ! 👇

Apprendre la méditation grâce à son jardin urbain

Bonne méditation !

Fabrice.


Partager

2 réponses sur “Apprenez à méditer grâce à votre jardin urbain !”

  1. Moi aussi j’aodre le côté méditatif du jardinage. A l’observation, je trouve que vient s’ajouter le fait d’accepter ce qui se passe autour de nous, de lacher du lest. Après tout, notre influence sur la nature est toujours limitée (heureusement). Un jardinier a toujours besoin de modestie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.