Cette poubelle à compost met les Lyonnais en PLS !

par | 31-10-2021


Il y a presque 2 ans, dans un de mes articles sur le lombricompostage, je vous parlais d’une nouvelle loi.


Une loi qui, d’ici 2025, imposerait aux collectivités de mettre à disposition de chaque citoyen des moyens de recycler les biodéchets (la matière organique).


Ca me paraissait fou à l’époque.


Comment les collectivités vont pouvoir mettre ça en place ?


Est-ce que tous les citoyens vont jouer le jeu ?


Surtout quand on sait que la matière organique représente un tiers de chaque poubelle domestique !



Et bien ça bouge du côté de chez moi.


La ville de Lyon teste quelque chose de nouveau :


La collecte de matière organique dans la rue !


Et oui, vous avez bien lu, de la collecte de peau de banane à même le trottoir ^^


Moi qui avais pour habitude de jeter mes peaux de bananes et mes trognons de pomme dans les massifs de la ville, j’ai enfin un endroit où les déposer ^^


Et voici à quoi ça ressemble.


Attention, ce ne sont pas des composteurs, mais bel et bien des « poubelles à matière organique ».


C’est juste de la collecte.


Rien ne composte bien longtemps là-dedans.


En gros, ça fonctionne comme les poubelles de tri jaune et bleue :



1/ La collecte


Vous venez déposer vos surplus de matière organique.


N’importe qui peut le faire.


Pas de cadenas à code, c’est « libre d’accès ».


En plus, c’est bien pensé.


L’ouverture se fait grâce à une pédale, ce qui vous laisse les mains libres si vous venez avec votre sceau d’épluchures.



2/ Le tri


Une à plusieurs fois par semaines, les agents de la ville viennent récolter les poubelles de déchets.


Puis tout passe par une plateforme de tri pour enlever les déchets qui n’ont rien à faire dans le compost comme les sacs en plastique par exemple (même les sacs biodégradables…).



3/ Le compostage


Les déchets triés sont ensuite disposés en zone de compostage.


Et 3 à 4 mois plus tard, le compost est prêt à être utilisé.



4/ La revalorisation


Au final, le compost obtenu est redistribué à des acteurs locaux (maraîchers urbains, agriculteurs, particuliers et aux services techniques des communes).



Voilà un bel exemple d’économie circulaire !


D’ici quelques années, ce sera devenu quelque chose de normal.


On se demandera même pourquoi on a mis tant de temps à le faire.


J’en suis persuadé !



Bien évidemment, ça commence déjà à en faire râler plus d’un à Lyon !


D’une parce que les 150 poubelles à compost installées prennent une place de parking chacune dans le 7 ème arrondissement de la ville.


Et de deux, ils se plaignent que ça va attirer les rats, que ça va sentir mauvais, etc..


Ce qu’ils n’ont pas compris, c’est qu’on n’a pas le choix, c’est la loi.


Il faut faire quelque chose de toute cette matière organique !


Bref.


Tout ceci n’est encore qu’en phase de test.


Et je trouve que c’est plutôt bien pensé.


Comme vous avez pu le voir un peu plus haut, les bacs ont été conçus pour que les rats ne puissent pas y pénétrer.


De plus, la ville a prévu de nettoyer régulièrement l’intérieur des poubelles à compost pour éviter les mauvaises odeurs.



Bref, il ne reste plus qu’a attendre quelques mois pour voir comment ça va évoluer.



Peut-être que vous ne vous sentez pas concerné pour le moment, mais attendez-vous à ce que ce genre de poubelles débarque du côté de chez vous dans les années qui viennent…


Et même si vous pratiquez la culture en lasagne en pot ou le lombricompostage, ça devrait encore vous permettre d’alléger votre poubelle classique.


Par exemple, tout ce qui est reste d’assiette, viande et poisson.



Alors bien évidemment, ce n’est pas avec ce genre de poubelles publiques que l’on va pouvoir recycler toute la matière organique de France.


Mais c’est une des solutions.


Il va falloir aussi mettre plus de composteurs de quartier.


Donner des lombricomposteur aux personnes intéressées.


Continuer à donner des composteurs à ceux qui ont la chance d’avoir un jardin.


Etc…



Bref, si vous aussi vous voulez faire partie de la solution, voilà ce que vous pouvez faire.


A Lyon (et pour le moment uniquement dans le 7 ème arrondissement), vous pouvez demander à votre mairie un sceau à compost avec des papiers kraft spécialement dédié à ces poubelles à compost publiques.


Toujours à Lyon (et si vous avez un jardin), vous pouvez obtenir un composteur individuel gratuitement.


Si vous n’êtes pas à Lyon, vous pouvez simplement demander à votre mairie si elle met à disposition des moyens de récolte ou de recyclage des biodéchets.



D’ailleurs, il y a peut-être des solutions qui ont été mises en place du côté de chez vous.


Et ça m’intéresse grandement !


Donc n’hésitez pas à me raconter ce qu’il se passe dans votre ville à ce sujet en répondant à ce mail 🙂




Fabrice.




PS : pour vous inscrire gratuitement au cours de permaculture par e-mail, c’est par ici 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je suis Fabrice et j'aide les gens à renaturaliser leur environnement

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine 2 cours sur la permaculture

Pin It on Pinterest

Share This