Pailler les plantes l’hiver c’est bien. Pailler l’été c’est mieux !

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Lorsqu’on parle de pailler les plantes, on s’imagine que c’est pour les protéger du gel. Ce n’est pas faux, mais connaissez-vous le paillage d’été ?

Vous avez peut-être déjà vu ce genre de paillage sur un bananier. Il sert à éviter au gel de s’infiltrer du tronc jusqu’aux racines.

Mais la plupart des paillages (qu’ils protègent du gel ou non) sont des paillages « au sol ».


Un bon paillage respire.

C’est à dire qu’il isole tout en laissant passer l’eau et l’air…

Le foin, la paille, les feuilles mortes et tout un tas d’autres choses jouent très bien ce rôle d’isolant.


Pourquoi pailler l’hiver ?

Tout simplement pour protéger les plantes vivaces sensibles au gel.

Les plantes vivaces sont aussi appelées plantes pérennes ou plantes perpétuelles.

Elles sont toutes plus ou moins sensibles au gel et repoussent chaque printemps à condition que leurs racines ne gèlent pas (d’où l’intérêt du paillage en hiver).

Pour prendre un exemple, la tomate est une plante vivace ! Du moins en Amérique du sud (de là où elle est originaire).

Chez nous, il est quasiment impossible de la voir passer un hiver, elle est trop sensible au froid (en dessous de 5°C il n’y a plus personne).

Par contre, si vous rentrez un de vos plants de tomate chez vous, au chaud et tout l’hiver, il repartira de plus belle la saison suivante !

D’ailleurs, mon plant de tomate qui pousse chez moi depuis un an fait son premier fruit, vous pourrez bientôt récupérer de la graine de « tomate d’intérieure » via le tipeee 😉

Bref, revenons-en à notre paillage.


Chaque élément doit remplir plusieurs fonctions

Cette phrase vous dit quelque chose ?

Bien joué !

C’est un des 9 principes de permaculture défini par l’un de ses 2 fondateurs : Bill Mollison.

Le paillage n’est ni plus ni moins qu’un élément qui remplit plusieurs fonctions.

Je vous invite à essayer de trouver au moins 3 fonctions jouées par le paillage (en dehors de la protection du gel 😉 ).

Si, si allez-y

C’est bon ?

Voici quelques-unes de ces fonctions :

  • Limiter la pousse des herbes indésirables.
  • Héberger les limaces et escargots 🤣 (et oui, ça peut servir. Avec du paillage et quelques bois morts, vous pourriez désigner un coin de votre potager uniquement dédié aux limaces/escargots).
  • Filtrer les rayons du soleil (trop agressif sur un sol nu).
  • Isoler le sol et les racines de la température extérieure.
  • Faciliter la pénétration de l’eau et de l’air dans le sol (utile pour les petites bébêtes qui vivent à la surface du sol).
  • Et surtout, limiter l’évaporation de l’eau !


Vous en avez au moins trouvé 3 ?

Bien joué !

Et si l’une d’entre elles ne se trouve pas dans cette liste, je vous invite à l’ajouter dans l’espace des commentaires tout en bas de cette page.


Pourquoi pailler l’été ?

Pour garder votre sol humide !

En ce moment, au jardin partagé, le sol est très sec (tout autant que les pots de fleurs de la terrasse).

Beaucoup moins sec comparé à un sol nu mais ça commence quand même à se faire ressentir… (en même temps ce n’est que la première année et le sol n’a pas encore trouvé son équilibre).

Du coup, j’ai arrosé les tomates cette semaine (troisième arrosage en 2 mois).

Comme je le disais dans l’article de la semaine dernière, ces deux derniers mois j’ai l’impression qu’il pleut beaucoup mais quand je regarde le résultat, il y a de quoi être surpris !

Le mois dernier on est tout juste arrivé à la moitié de la quantité de pluie moyenne pour un mois de juin (environ 30 millimètres au lieu de 70) !


Et oui.

Ce n’est vraiment pas beaucoup et ça se voit !

Je vous invite à observer la terre en ce moment, c’est dur comme du béton !

Le pire dans tout ça c’est que j’ai l’impression que tout le monde s’est passé le mot pour couper toutes les herbes !

Les gazons et les bords de routes sont tondus à raz (au revoir les coquelicots qui commencent tout juste à revenir).

C’est sans parler de la première paille de blé de l’année qui est arrivée !


Toute la végétation qui a doucement pris place ces 6 derniers mois est en train de disparaître au moment où la terre en a le plus besoin pour garder sa fraîcheur !

Et oui, la canicule arrive et certains paysages se transforment déjà en désert…

Mine de rien la végétation d’une prairie (ou d’une friche) joue son rôle de paillage naturel… mais ça on en parlera dans un autre article.


Les déchets des uns sont les ressources des autres

Ca aussi ça vous dit aussi quelque chose ?

Bien joué !

Ca commence à rentrer !

C’est aussi un principe de permaculture qui va nous servir ici et maintenant.

Vous voyez où je veux en venir ?

Tirez bénéfice de toute cette herbe coupée en partant à la chasse aux herbes sèches !

C’est simple, il y en a de partout !

Ouvrez l’œil.

En ville aussi. Dans les parcs publics ça fauche à tout bout de champ !

Même si l’on commence à voir une gestion de l’herbe un peu plus intelligente, il y a tout de même de quoi ramasser.

D’ailleurs, cette semaine j’ai partagé une astuce pour transformer du gazon en paille sèche facilement et en seulement quelques jours ! C’est par ici !

A la campagne c’est la fête !

Les agriculteurs viennent de finir la coupe de paille.

Au passage ils en ont profité pour débroussailler un peu partout sans parler des pâturages qui sont en train d’être eux aussi coupés et conditionnés en bottes de foin.

C’est le moment de jeter un œil sur le bon coin ou d’aller sympathiser avec les paysans du coin !


Pour conclure

Pour résumer, paillez vos pots de fleurs ou vos zones de culture, il va faire chaud !

Même si vous aviez déjà paillé, rajoutez-en une couche ça fera pas de mal !

Un bon paillage vous fera gagner quelques précieux arrosages.


Voilà.

J’espère que mes conseils vous sont utiles.

Si vous n’êtes pas au courant, vous pouvez vous inscrire gratuitement aux mails pour recevoir tous les mois mes conseils de cultures pour votre potager en permaculture.

Chaque mois et chaque semaine, vous recevez des conseils pertinents pour votre potager en pot de fleurs !

Il suffit de vous inscrire juste en dessous !


Fabrice.

Si cet article vous a aidé, pensez à le partager ! J’ai aussi un tipeee si vous voulez me soutenir en échange de quelques graines.

Pour ne plus louper d’articles et recevoir des conseils chaque début de mois, inscrivez votre adresse mail juste en dessous 👇
[yikes-mailchimp form= »4″]
Vous pouvez aussi épingler l’article sur votre Pinterest ! 👇

pailler-ete-hiver-paillage-permaculture-pinterest

N’oubliez pas de partager cet article si ça peut aider quelqu’un d’autre !

Fabrice.


Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

2 réponses sur “Pailler les plantes l’hiver c’est bien. Pailler l’été c’est mieux !”

  1. coucou Fabrice et les autres

    j’espère que tout va bien ?

    Est-ce un souci si le foin repousse ??? j’ai pailler mais depuis j’ai pleins de grandes herbes

    Cordialement Sam

    1. Salut Sam et bien écoute ça va merci.
      Pour ton souci de « mauvaises herbes » c’est à toi de voir si ça te dérange. Si tu as récemment planté des petites pousses (laitue, betteraves ou autres) elles peuvent entrer en concurrence avec, donc tu as intérêt à les enlever.
      Au contraire, si elles ne te dérangent pas, je t’invites à simplement surveiller qu’elles ne deviennent pas trop gênantes pour le reste de ton potager.
      Soit tu arraches (si elles sont petites), soit tu coupes !
      J’en parle dans cet article.
      N’hésites pas si tu as d’autres questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.