À propos        Articles         Podcast
Design de jardin         Ressources gratuites         Formations

Peut-on planter des variétés de grosses tomates dans des pots de fleurs ?

Est-ce possible de planter des variétés de grosses tomates dans des pots de fleurs ou faut-il rester sur des tomates cerise ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article.


Les problèmes avec les variétés de grosses tomates en pots

Toutes les variétés de tomates ne conviennent pas à la culture en pot.

Déjà, il faut savoir que la plupart des tomates cerise et des variétés naines ou compactes donnent souvent de bien meilleurs résultats que les variétés à gros fruits.

Ces dernières années, j’ai personnellement expérimenté quelques dizaines de variétés de grosses tomates sur ma terrasse en permaculture et j’ai pu constater quelques différences.

Le port

Souvent, les variétés de tomates à gros fruits ont un port assez haut, ce qui demande d’avoir pas mal de place sur son balcon ou sa terrasse.

Ca demande également de mettre en place un tuteurage assez conséquent, ce qui peut rendre la tâche un peu plus compliqué.

La quantité

J’ai également remarqué qu’on obtient généralement un peu plus de tomates quand on cultive des variétés de tomates cerise plutôt que des variétés de grosses tomates.

En plus de ça, j’ai aussi remarqué que les tomates cerise ont une récolte un peu mieux répartie dans le temps que les grosses tomates.

Effectivement, les grosses tomates vont produire leurs premières tomates, puis faire une sorte de pause pour refaire des fleurs, puis des fruits, ce qui fait qu’on a un trou dans sa récolte au milieu de l’été.

Les grosses tomates sont moins bonnes que les petites tomates

comment-bien-cueillir-tomate-permaculture
Quand une tomate commence à mûrir, elle dégage un gaz qui influence les autres tomates à mûrir

Même si j’ai développé tout un tas de techniques pour avoir un sol vivant et riche en nutriments naturels, j’ai toujours remarqué que les tomates cerise avaient un meilleur goût et un meilleur aspect que les grosses tomates.

Je ne pense pas que le problème vienne d’un manque de fertilité, mais plutôt du fait que produire de grosses tomates dans des pots de fleurs prends plus de temps qu’en pleine terre.

En fait, j’ai remarqué que les grosses tomates en pots de fleurs mettaient plus de temps à murir que les grosses tomates en pleine terre.

Je pense que c’est dû au fait que lorsqu’on à plusieurs petites tomates, on a plus de chances qu’elles dégagent « d’éthylène » (c’est un gaz produit par la tomate qui déclenche le changement de couleur et influence les tomates voisines à faire de même).

Donc, théoriquement, plus on a de fruits, plus on a de chances qu’ils murissent tôt dans la saison.


Exemples de variétés à grosses tomates qui fonctionnent

Nous venons de voir que les tomates cerise donnent de meilleurs résultats, mais ce n’est pas pour autant que la culture de grosses tomates ne fonctionnent pas en pots.

J’en ai fait l’expérience et ça fonctionne plutôt bien !

recolte-potager-bio-permaculture urbaine
Ici, on peut voir des grosses tomates noires de Crimée issues de mes pots de fleurs

Selon moi, le meilleur compromis pour cultiver des grosses tomates dans tes pots de fleurs, serait de choisir une variété qui produit des grappes avec beaucoup de fruits de taille raisonnable.

Mais ce que je te conseillerai, c’est de toujours cultiver différentes variétés comme, par exemple :

Tomate Roma

Idéale pour les sauces et conserves, cette variété compacte produit une abondance de fruits charnus. Sa grande quantité de productions, permet d’avoir des tomates tout au long de la saison sur son balcon !

Tomate Délice d’Or

Variété à gros fruits, adaptée à la culture en pot non pas grâce à sa quantité de production un peu plus réduite que la variété « Roma », mais grâce à son port buissonnant qui vous fera économiser pas mal de places sur votre balcon. De plus, ses fruits sont un peu plus compacts, ce qui je trouve est le plus adapté à la culture en pots.

Tomate Cerise Poire Rouge et Jaune

Petites et sucrées, parfaites pour les salades et les apéritifs, avec une croissance compacte idéale pour les pots​ (parce qu’il fallait bien choisir une variété de tomates cerise).

N’oublie pas de choisir des variétés bio et reproductibles.


Préparation du pot et du substrat

Maintenant que tu sais quelles variétés de grosses tomates choisir, voici mes conseils de culture.

Taille du pot

Comme je le dis souvent quand on me demande des conseils sur la taille du pot : mieux vaut avoir 1 pot de 50 litres que 5 pots de 10 litres.

La plupart du temps, quand on aménage un coin de verdure sur son balcon, on préfère acheter plein de petits pots à disposer un peu partout sur son balcon.

J’ai le regret de te dire que c’est une grave erreur (surtout si ta terrasse est exposée plein sud !).

Les étés sont de plus en plus chauds et secs.

Regroupe tes pots pour augmenter la résilience et faire de l’ombre (surtout si tu as le soleil de l’après-midi qui s’avère souvent dévastateur).

J’ajouterais également que la taille minimum d’un pot pour cultiver des tomates, c’est au moins 30 cm de diamètre et de profondeur pour permettre aux racines de se développer correctement.

Mais garde en tête que c’est le strict minimum…

Si t’as besoin d’un coup de pouce pour fabriquer ta propre jardinière en bois de palette, je te conseille mon article complet sur le sujet.

jardiniere-bois-palette-potager-minimaliste
La légendaire jardinière du « potager minimaliste »

Substrat

Si tu me suis depuis quelques années, tu sais certainement que je suis anti-terreau de jardinerie.

Etant un fervent défenseur de la nature et de la permaculture, j’ai opté pour l’utilisation d’une terre vivante dans mes pots de fleurs en m’inspirant de la technique de culture en lasagnes que j’ai adapté pour les pots de fleurs et les jardinières (je t’explique tout ici).


Plantation et entretien

Plantation

Plante les tomates plus profondément qu’elles ne l’étaient dans leur pot de germination pour encourager le développement des racines le long de la tige.

Attention tout de même, toutes les plantes ne sont pas capables de faire des racines le long de leurs tiges. La tomate est l’une des rares exceptions !

Espacement

Plante une seule tomate par pot pour éviter la concurrence entre les plants.

Cela permet à chaque plant de recevoir suffisamment de nutriments et d’espace pour se développer correctement​​.

Tuteurage

Installez un tuteur pour chaque plant pour le soutenir au fur et à mesure de sa croissance.

Attachez régulièrement les tiges aux tuteurs pour éviter qu’elles ne se cassent sous le poids des fruits.

Un tuteur d’environ 1,70 m à 2 m est recommandé pour offrir un bon soutien​t.

association-plante-permaculture-tomate-haricot
Je plante des haricots aux pieds des tomates pour éviter d’attacher mes tomates aux tuteurs (oui, je suis partisan de la moindre intervention)

Arrosage

Les tomates en pot nécessitent un arrosage régulier, car l’eau s’évapore plus rapidement qu’en pleine terre.

Attention à ne pas « sur-arroser », car ça pourrait favoriser le mildiou ou le cul noir de la tomate.

En été, ou au moins tous les deux ou trois jours.

Personnellement, même en période de grosse canicule, j’arrive à arroser une à deux fois par semaine grâce à des méthodes qui s’inspirent de la permaculture et du vivant (planter serré, culture en lasagne, ombre, diversité, etc..).

Exposition

Place tes pots dans un endroit ensoleillé où les tomates recevront au moins cinq à sept heures de soleil par jour.

Un emplacement abrité du vent est également préférable pour éviter que les plants ne soient endommagés​​.

Sache aussi qu’elles préfèrent le soleil du matin au soleil de l’après-midi.

Conclusion

En suivant ces conseils, tu pourras cultiver avec succès des petites, comme des grosses tomates en pots et profiter de récoltes abondantes même avec un espace limité.

La clé est de choisir les bonnes variétés, de préparer correctement tes pots et d’apporter l’attention nécessaire à tes plants !

Fabrice

🎁 Ebook gratuit pour démarrer votre jardin en 5 étapes + agenda nature et jardin potager offert :

Avec l'ebook, découvrez les 5 étapes pour démarrer votre jardin comestible, durable et autosuffisant en vous inspirant de la permaculture.

Avec l'agenda, recevez chaque mois un mail avec :
- 2 activités jardinage au potager
- 1 activité pour se reconnecter à la nature
- 6 fiches techniques et tutos permaculture (répartis sur l'année) pour bricoler au jardin
- La liste des activités jardinage au potager et des semis que je fais sur le mois en cours

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi par + de 13 000 personnes sur les réseaux sociaux !

fabrice-potager-minimaliste

Je suis Fabrice Maira.

Je m'appuie sur ma solide expérience de terrain et sur la permaculture pour concevoir des espaces naturels durables.

 

 

🌱 30 ans de jardinage dans les pattes

🐞 7 ans à pratiquer la permaculture en pots de fleurs

👨‍🌾 4 ans dans un jardin partagé dont je suis à l'origine

👨‍🎓 Formé à la conception et au design en permaculture par Damien Dekarz

Pin It on Pinterest

Share This