Potager sur balcon & terrasse – Par quoi commencer quand on part de rien ?

Partager

Vous venez d’emménager  ? Votre terrasse est tristement vide ? Voici les questions à se poser avant de s’engager dans un projet de potager hors-sol.

Pourquoi ?
Quelle est votre vision…

Il va falloir que vous définissiez vos objectifs avant de vous lancer. Vous le faites plutôt pour embellir votre terrasse ou uniquement pour récolter un maximum de fruits et légumes ?

Pour prendre mon cas, mon pied de porte de 8 m² me semblait trop vide et inutile, c’est pour ça que j’ai décidé de le végétaliser.

C’est automatique chez moi, j’ai besoin de m’entourer de plantes !

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Troisième année que j’essaie de mettre en place un potager auto-fertile et naturel sur cette terrasse de 8m². Cette année, mise à part l’achat de quelques sachets de graines, d’un sac de terreau et d’un sac de fumier pour les semis, je n’ai rien eut besoin d’autre à acheter. Je peux dire que cette terrasse est presque zéro déchet ! Tout ce que j’utilise c’est de la récup ou des matériaux naturels (pots, substrat, godets, tuteurs, étiquettes, etc…). Il me reste 2 choses assez difficiles à optimiser : le besoin en eau et en espace… #potagerzerodechet #jardinzérodéchet #potagerautofertile #mobilierpalette #solvivant #potagerbio #lepotagerminimaliste #potagerterrasse #balconcomestible #terrassecomestible #terrassepotager #potagerurbain #agricultureurbaine #permacultureurbaine #permaculturebalcon #urbanpermaculture #permacultureurbanism #potagerenpots #cultureenlasagne #vegetalisonslaville

Une publication partagée par Fab/Permaculture urbaine (@le_potager_minimaliste) le

Mon but était d’installer un vrai « mini-potager vivant » inspiré de la permaculture et faisant partie de mon environnement (chose facile sur terrasses et balcons).

L’avantage c’est que les terrasses, balcons et rebords de fenêtres sont des lieux faciles d’accès au quotidien…

 

Dans ce potager je voulais produire principalement des légumes mais aussi quelques fleurs pour attirer les insectes pollinisateurs ! Et, par-dessus tout, je voulais un potager qui soit le plus naturel et vivant possible, du substrat jusqu’à la récolte !

Je voulais un écosystème qui soit à la fois productif et un refuge pour la biodiversité !

 

Bref, je vais m’arrêter là pour les explications personnelles 😅

 

Pour qui ?
Qui va participer au projet…

Si vous n’habitez pas seul, il va falloir prendre en compte l’implication de ceux avec qui vous vivez ! Est-ce que ces personnes sont d’accord pour que vous mettiez une ribambelle de pots de fleurs, une mini serre, un lombricomposteur et un poulailler ?

Je plaisante pour le poulailler !
Même si la loi ne l’interdit pas, les poules  ne peuvent pas vivre convenablement dans ce genre d’espace !

Si vous avez des animaux domestiques il va falloir aussi les prendre en compte. Par exemple un chat peut rapidement prendre un pot de fleurs pour une litière ou une serviette de plage 😉

 

Comment ?
Quel est votre style…

Si vous avez des valeurs telles que le zéro déchet, le recyclage ou bien encore le minimalisme, vous vous concentrerez plutôt sur la façon dont vous allez vous procurer le matériel (occasion, fabrication de jardinières en bois de palette, etc…).

Si vous apportez plus d’importance à l’esthétique, vous investirez plutôt dans des matériaux en harmonie les uns avec les autres (quoique l’on puisse très bien trouver de l’harmonie dans la diversité…).

Bref, à vous de voir ce qu’il vous convient le mieux !

 

Où ?
Délimiter l’espace…

En envisageant votre design (ou votre « plan »), vous allez devoir délimiter les espaces de culture, les espaces de circulation, les espaces de détente/bricolage, etc…

N’hésitez pas à prendre ce temps d’observation c’est très important…

 

 

A propos d’observation, parlons de l’exposition…

L’ensoleillement

Pour sélectionner les plantes que vous allez cultiver, il va falloir connaître votre exposition…

Si votre terrasse est exposée plein nord avec un mur juste en face, vous n’allez pas pouvoir faire pousser de tomates, de courgettes ou de géraniums !

A l’inverse, si votre terrasse est plein sud, oubliez les laitues sensibles à la sécheresse !

 

Environnement et pollution

L’environnent joue aussi un rôle important. Si votre terrasse fait face à une voie de chemin de fer ou à un grand axe routier ce n’est pas la peine de cultiver des tomates ou des fraises… A ce moment-là il serait préférable de cultiver des légumes racines par exemple !

 

Mon conseil
Pour protéger votre terrasse, vous pouvez faire une sorte de haie avec du lierre par exemple. Le lierre est une plante qui capte et absorbe le benzène (molécule présente dans les gaz d’échappement).

 

Vents dominants

En ville, les bâtiments forment des couloirs où les vents s’engouffrent ce qui amplifie les courants d’air… phénomène encore plus accentué sur les terrasses et balcons suspendus… (plus c’est haut, plus ça souffle fort).

Le vent engendre des dégâts sur vos cultures (dessèchement, branche cassée, pot renversé, etc…).

Il faut repérer les endroits où le vent s’engouffre et le filtrer un maximum avec des plantes comme le bambou par exemple.

 

Eau de pluie

Une autre chose à prendre en compte c’est l’eau ! Est-ce que votre terrasse est soumise à la pluie ? Question toute bête mais ça peut faire de grandes différences !

Par exemple, sur une terrasse exposée à la pluie, il va falloir faire en sorte de créer ou privilégier des coins abrités de la pluie pour, par exemple, y placer votre lombricomposteur, vos outils ou vos cactus qui sait !

A l’inverse, sur une terrasse non exposée à la pluie, il faudra faire en sorte de rafraîchir vos plantes à certains moments en les « brumisant » par exemple.

 

 

Votre terrasse va-t-elle supporter le poids ?

Ce paragraphe concerne les terrasses et balcons surélevés ou suspendus.

 

Une fois que vous avez une vision plus claire de ce que vous voulez, il va falloir poser des limites. Non seulement le « pour qui » en a déjà posé quelques-unes mais maintenant, c’est la résistance de votre terrasse qu’il va falloir prendre en compte…

Depuis juin 1986, la norme NF P 06-001 impose à toutes les terrasses et balcons suspendus de supporter un poids de 350 kg par mètre carré.

Si la construction de votre terrasse date d’avant les années 90, il se peut qu’elle ne soit pas toujours conforme à cette norme…

Certains balcons comme ceux-ci n’inspirent pas confiance ne serait-ce que pour s’y rendre à 2 ou 3 personnes. Personnellement, je n’envisagerais pas d’y installer un potager comme celui de ma terrasse !

balcon-terrasse-potager-legislation-normeNFP06-001

Si vous avez un doute, je vous invite à consulter l’avis d’un spécialiste du bâtiment ou de votre propriétaire.

 

 

Quels matériaux utiliser ?

Et pour terminer, il va falloir déterminer quel type de matériaux utiliser en fonction de la résistance de votre terrasse.

Pour toute terrasse suspendue, je vous conseille d’utiliser des matériaux légers comme des pots en plastique, des sacs géotextile (voir le lien en pied d’article), etc…

 

 

Conclusion

Pas toujours facile de faire concorder ses rêves avec la réalité non ? ….

En faite, oubliez tout ça, posez un pot sur votre terrasse et plantez-y ce que vous voulez ! C’est déjà un très bon premier pas !

 

 


👋🏻 Si cet article vous a plu, je vous invite à jeter un œil à mes autres articles et, pour recevoir chaque mois mes meilleurs conseils et astuces, inscrivez-vous à mes contacts privés  >📧<


 

 

LES LIENS


Démarrer un potager bio et zéro déchet sur sa terrasse (ou son balcon)
Comment cultiver quelques fruits et légumes bio sur sa terrasse ou son balcon tout en respectant ses valeurs minimalistes et zéro déchet.
http://bit.ly/2xRLbqn

 

Quelle terre choisir pour son potager en pots de fleurs
Je ne vais pas vous aider à choisir un sac de terreau, je m’adresse à ceux qui veulent reprendre le contrôle de la terre qu’ils mettent dans leurs pots de fleurs !
http://bit.ly/2zvK01U

 

Les outils de base pour un potager de balcon minimaliste
Dans cet article, je vais vous présenter les outils qui, selon moi, sont indispensables pour bien débuter dans votre potager de terrasse ou balcon.
http://bit.ly/2RbYzxt

 

 

LES LIVRES 📚


Débuter son potager en permaculture – Nelly Pons
Des astuces utiles et inspirantes pour se lancer !
Mon avis – AmazonDecitre

 

Le guide de la permaculture urbaine – Carine Mayo
Des exemples et astuces pour découvrir les différentes possibilités d’aménager un potager urbain.
AmazonDecitre

 

 

L’ÉQUIPEMENT 🔨


Sac de culture (leur légèreté est idéale pour les terrasses les plus fragiles)
https://amzn.to/2QGeDrM

 

Pour information certains liens sont des liens d’affiliations vers des produits jugés bons et pertinents. Lorsque vous passez par ces liens pour effectuer un achat, je touche une petite commission mais le prix reste inchangé pour vous. C’est un des moyens de soutenir mon travail, merci !

 

 

MES ACCOMPAGNEMENTS


Besoin d’un accompagnement personnalisé ?
C’est par ici > http://bit.ly/2O4uvlt

 

 

LES RÉSEAUX SOCIAUX 🌈


Instagram
http:/bit.ly/2xucDLa

Pinterest
http://bit.ly/2xFGT59

Facebook
http://bit.ly/2QM4Kc5

Le groupe Facebook
http://bit.ly/2zo5CgA

Twitter
http://bit.ly/2xEwNkZ

 

 

LE TIPEEE 🌱


Soutenez mon travail et recevez les graines de la terrasse en contrepartie !
http://bit.ly/2NwQdmD

 

 

Vous avez aimé cet article ?
Enregistrez cette épingle sur votre Pinterest !


comment-aménager-potager-balcon-terrasse-pinterest


Alors vous hésitez encore ou au contraire, vous êtes convaincu ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires.


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.