Un petit potager dans un jardin de banlieue parisienne…


Bonjour, j’ai un petit potager dans un jardin de banlieue parisienne. La partie réservée aux légumes est d’environ 30 m². Lorsque les gastéropodes épargnent les cultures, j’arrive sans problème à faire pousser des tomates, courges et courgettes (à condition de les polliniser à la main…) ainsi que des haricots, pois, blettes, salades et choux. Par contre je n’ai jamais réussi à faire pousser de légumes racines, ni de poireaux qui restent de la grosseur d’un stylo. Pourtant mon sol n’est pas lourd, je ne sais pas comment faire… Mon jardin n’a connu aucun traitement depuis 14 ans que j’y suis, je recycle tous mes déchets végétaux. Le potager a été recouvert des feuilles de 3 gros tilleuls cet hiver… Bref normalement les conditions sont favorables. Si tu as une idée, merci pour ton aide ! Et dans tous les cas, merci pour tes articles /mails.
Anonyme.


Alors merci à la personne qui m’a posé cette question dans le formulaire (n’oubliez pas de laisser votre prénom, c’est toujours plus sympa de savoir à qui je m’adresse 🙂).


Tout d’abord, félicitation pour l’apport de feuilles de tilleul.


Non seulement parce que c’est difficile de trouver de la matière organique en milieu urbain, mais aussi parce que le tilleul fait un très bon paillage (il se décompose beaucoup plus rapidement que la plupart des autres feuillages et en plus il est très productif et mellifère).


D’ailleurs, en parlant d’abeilles, pourquoi ne pas en héberger quelques-unes ?


Elles ne sont pas dangereuses et ça t’éviterait de polliniser tes cucurbitacées à la main.


Pas la peine de te transformer en apiculteur (ou apicultrice ?).


Juste quelques abris à abeilles solitaires orientés vers le soleil et ça se débrouille tout seul !



Au sujet de tes ratés de légumes racines, je vais avoir du mal à te répondre avec si peu de précisions.


Ca peut venir de plein de facteurs comme l’exposition ou de la façon dont tu prépares ton sol par exemple.


Mais apparemment le problème ne vient pas de là vu que tu recycles tout des déchets organiques sur place et depuis de nombreuses années (ce qui doit rendre ton sol très meuble).


Peut-être que tu pailles trop.


Les semis directs de légumes racines ont généralement du mal à passer au travers des paillages épais.


Le problème peut aussi venir des gastéropodes qui sont assez présents à ce que je vois.


Il y a aussi les fourmis !


Je ne sais pas si tu en as mais sache qu’elles peuvent te chaparder tes graines… (les campagnols aussi).



Bref, j’ai tout de même 2 conseils.


Tu peux essayer de faire pré-germer tes graines dans l’eau quelques heures ou quelques jours avant de les semer.


Sinon (et c’est ce que je fais), c’est de tout semer en godet avant de mettre en pleine terre.



Pour ce qui est des poireaux je ne suis pas un grand connaisseur..


..en fait, c’est la première année que je réussis le semis et pour le moment j’en suis au stade du repiquage.


Tout ce que je sais c’est que je les ai semé à la volée dans un godet de 10.


Il faut bien enterrer la graine (au moins 1 centimètre) et lorsque tu les repiques en pleine terre, il faut leur faire une coupe assez radicale au niveau du feuillage et des racines.



Voilà.


En tout cas j’espère t’avoir aidé.


PS : si vous appréciez ces mails et que vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez le faire sur tipeee pour le prix d’un plant de courgette !


Merci !



Fabrice.

PS : pour recevoir le cours de permaculture par e-mail, abonnez-vous ici 😉

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.