Comment attirer des insectes dans un hôtel à insectes ?


Installer un hôtel à insectes, c’est bien. Attirer la faune sauvage c’est mieux. Dans cet article, vous allez découvrir comment repeupler votre terrasse, votre balcon ou votre petit jardin de ville.



Pourquoi un hôtel à insectes ?


Question de base..

..pourquoi un hôtel à insectes..

..et pourquoi pas plusieurs abris à insectes ?


Personnellement, j’ai tendance à déconseiller l’utilisation d’hôtel à insectes pour ces 4 raisons simples :

  1. L’inefficacité
    Pendant des années, j’ai pu observer l’évolution de quelques dizaines d’hôtels à insectes et j’ai constaté une chose : ça ne fonctionne pas (ou presque) ! La plupart du temps (et avec un peu de chance), ce sont les araignées qui y élisent domicile. Les rares fois où ça fonctionne, ce sont les abeilles solitaires qui s’y installent. Mais j’ai rarement vu un hôtel à insectes fourmiller de vie…

  2. La cohabitation difficile des espèces
    En général, un hôtel à insectes est fait pour attirer différentes espèces d’insectes. Mais le problème c’est que chaque espèce à des besoins différents. Exposition, cycle de vie, etc.. et il y a les insectes qui vivent la nuit, d’autres la journée.. tout ça c’est compliqué à mettre en place dans un seul et unique hôtel à insectes. Sans parler du fait que certains insectes mangent d’autres insectes ! (ce qui transforme votre hôtel à insectes en un champ de bataille).

  3. La résilience en cas de problème
    Le principe de permaculture N°10 dit qu’il faut « utiliser et valoriser la diversité ». J’ai longtemps essayé de trouver l’hôtel à insectes parfait où toutes ces petites bébêtes pourraient vivre en harmonie. Et ma conclusion est claire. C’est impossible ! Par contre, construire plusieurs abris spécifiques à chaque insecte est beaucoup plus simple. En plus de ça, en cas de pépins sur un abri spécifique, à cause du vent ou du chat par exemple, les autres abris ne sont pas touchés. Ce qui rend votre « plan stratégique d’accueil de la biodiversité » résilient !

  4. La perte de place
    En ville, que ce soit sur une terrasse, un balcon, un toit ou un jardin partagé, le nerd de la guerre c’est l’espace disponible. Et mine de rien, un grand hôtel à insecte peut vite grappiller quelques précieux centimètres carrés. Alors qu’un abri à insecte se greffe assez facilement dans le décor… Vous pouvez facilement le suspendre à un arbuste, l’intégrer à un tuteur, une rambarde de balcon, un rebord de fenêtre, etc…



Et pourquoi pas plusieurs abris à insectes ?


Vous l’aurez compris.

Mon premier grand message ici, ça va être d’oublier les hôtels à insectes hypercompliqués type « club med ».


Je vous invite à penser léger.

A penser « bivouac ».

abris-abeille-solitaire-biodiversite-permaculture


Gains de place, résilience en cas de casse, tranquillité des espèces, facilité d’utilisation, etc…

Les abris à insectes offrent de nombreux avantages comparés aux hôtels à insectes.

Mais attention !

Ce n’est pas parce que vous utilisez des abris que vous allez attirer plus d’insectes.

Je vous rappelle qu’on essaye de travailler avec la nature.

Et le truc avec la nature, c’est qu’il y a toujours une multitude de facteurs à prendre en compte.

Mais ne vous inquiétez pas.

C’est ce que nous allons voir maintenant.



Comment transformer votre potager urbain en un zoo sans cages, ni barrières ?


Et oui, les insectes ne viendront pas dans vos abris par la force ou juste pour vous faire plaisir.

Il va falloir leur donner envie de venir (et surtout, de rester !).

Pour commencer, vous devez leur faire savoir que vous avez de quoi les nourrir et les héberger.

Et voici quelques astuces :



Donnez-leur à manger


Qui dit insectes, dit plantes.

Je vous rappelle qu’à l’échelle de la vie, le monde végétal est apparu bien plus tôt que le monde animal.

D’ailleurs, je vous rappelle également que, la plupart du temps, ce sont les plantes qui utilisent les insectes et non l’inverse !

A votre avis, pourquoi les insectes (et les animaux plus généralement) mangent les plantes ?

Et bien tout simplement parce qu’elles font en sorte qu’on en meurt d’envie ! (et oui, j’utilise le « on », car si vous l’aviez oublié, nous faisons partie du monde animal).

Bon.

Si les plantes font de belles fleurs chargées de pollen, c’est pour le plaisir des abeilles.

Et si elles font de belles tomates, c’est pour éveiller nos papilles…


« Mais dis-moi Jamy, pourquoi les plantes font tout pour attirer les animaux ? »


Et bien c’est simple.

D’une elles le font pour se reproduire..

..et de deux, pour se déplacer !

Le monde végétal est sédentaire, et les deux seuls moyens qu’ont trouvés les végétaux pour se déplacer et coloniser l’espace sont :

1. Le vent
Le vent est le premier vecteur par lequel le monde végétal a colonisé la terre. Aujourd’hui encore, il reste de nombreux végétaux qui se servent du vent pour se rencontrer et pour disséminer leurs graines.. mais de nos jours, ce sont les animaux qui font le plus gros du travail…

2. Les animaux
Grâce aux abeilles pollinisatrices, les plantes peuvent se rencontrer et se reproduire plus facilement. Mais pas que. Prenons l’exemple du geai des chênes. Cet oiseau est un excellent reboiseur de forêt. Chaque année, on estime qu’il récolte et cache plus de 4 600 glands de chêne. Bien évidemment, il en oubli une grande partie.. qui finissent par germer et à donner place à de nouveaux chênes… ce qui fait de lui le plus grand reboiseur de chênes du monde ! Bref, sans parler des centaines de milliers de pépins qui passent par le système digestif des mammifères chaque année… c’est indéniable, le monde animal est le plus grand vecteur d’expansion du monde végétal…

geai-chene-reboiseur-foret-permaculture
De nos jours, la plupart des végétaux utilisent les animaux pour coloniser l’espace


Bref, tout ça pour dire que la base pour attirer les insectes sur votre terrasse, c’est la nourriture.

Utilisez les stratégies de base.

Celles qui fonctionnent naturellement.

C’est-à-dire : les stratégies de colonisation du monde végétal… (pour faire simple, mettez des plantes et laissez-les faire leur boulot).



Choisissez les bonnes plantes


J’ai une question.

Vous voyez ce genre de ville où il y a de grands et « beaux » massif de fleurs ?

Ce genre de ville avec de grandes cascades de fleurs sur les lampadaires et sur les barrières du centre-ville ?

Ces grands bouquets de fleurs multicolores paraissent être une poule aux œufs d’or pour la faune sauvage.

Mais ce n’est pas du tout le cas.

En fait, c’est tout le contraire (et je sais de quoi je parle, je me suis occupé de ce genre de massif pendant une quinzaine d’années).

Je peux vous affirmer que la majorité de ces fleurs ne contiennent pas de pollen.

Certes, elles attirent les abeilles par leur aspect.

Mais nos butineuses font vite demi-tour lorsqu’elles se rendent compte qu’il n’y a rien à manger.




« Mais dis-moi Jamy, pourquoi il n’y a rien à manger dans les plantes que l’on voit dans les massifs de fleurs du centre-ville ? »



Et bien c’est parce que ce sont des plantes hybridées par l’homme pour qu’elles produisent un maximum de bouquets floraux..

..au détriment du pollen…

Et c’est pareil pour les plantes de votre jardinerie préférée..

.ne croyez pas faire un geste pour l’environnement en achetant un magnifique géranium rouge écarlate.

Certes, c’est mieux ça que de mettre des fleurs en plastique, mais rien ne vaut un bon pissenlit sauvage pour attirer les butineurs.


Mes conseils pour choisir les bonnes plantes (celles qui sont naturellement chargées en pollen) ?

Pas si vite…

Laissez-moi finir sur le deuxième grand principe pour attirer plus d’insectes sur votre terrasse.



Donnez-leur à boire


Bon, maintenant que vous savez que pour attirer la faune sauvage il faut mettre des plantes (et pas n’importe lesquelles), parlons de l’eau.

L’eau, c’est la vie.

Certes, vous allez arroser vos plantes.

Mais il n’y a pas qu’elles qui ont besoin d’eau.

Les insectes boivent eux aussi.

Et si votre balcon ressemble à toutes les autres dalles de béton de votre immeuble, ils ne risquent pas de s’intéresser à vos abris (même si vous dessinez de grosses fleurs colorées sur vos fenêtres).

Bon.

Vous l’aurez de nouveau compris.

Les plantes sont vos amies !

Le simple fait de mettre des plantes va faire que vous allez mettre de l’eau à disposition..

..non seulement quand vous allez arroser et remplir vos soucoupes..

..mais aussi grâce aux plantes en elles même !

Parce qu’il y a toujours un peu de transpiration le long des tiges ou des feuilles d’une plante.

Parce qu’il y a toujours un coin de feuille ou de fleurs qui fait ‘entonnoir » et qui crée une sorte de marre où les insectes peuvent s’abreuver.

Parce qu’il y a toujours une petite rosée matinale.



Je sais ce que vous vous dites.

Ce n’est pas plein mois d’août, lorsque les températures moyennes sont au-dessus de 35 °C à l’ombre, qu’il y a une multitude d’oasis naturelles sur votre terrasse.

Et bien laissez-moi vous répondre que rien ne vous empêchera de créer une oasis artificielle en cas d’urgence !

abreuvoir-oiseau-balcon-terrasse
Une petite soucoupe d’eau en période de canicule, et ça repart !



Transformez votre potager en un terrain fertile


Mettre de l’eau et des plantes à disposition pour attirer les insectes, c’est bien..

..mais n’oubliez pas que certains insectes sont carnivores !

Ils ont besoin de chair fraîche.

Et pour ça, rien de mieux que de créer un sol vivant.

Un sol plein de vie dans lequel ils pourront piocher et parfois même, s’abreuver en eau (au creux d’une feuille-morte par exemple…).

Un sol vivant dans des pots de fleurs ? Vous vous demandez si c’est possible ?

Bien évidemment que c’est possible.. vous avez loupé un épisode dites-moi ^^




Dernières astuces concrètes pour remplir vos hôtels à insectes abris à insectes


Pour finir, voici un vrac d’astuces pour attirer plus d’insectes sur votre terrasse :

  • Désherbez le moins possible vos pots de fleurs (même quand les plantes sont sèches). Plus il y aura de vie sur votre terrasse, plus les insectes seront susceptibles de s’y installer. Et la vie appelle la vie…
  • Paillez vos pots de fleurs. Un sol vivant est avant tout un sol paillé. Dans la forêt, il y a toujours un paillage naturel qui protège et nourrit le sol.. on appelle ça la litière. Et vous pouvez très bien reproduire ce modèle dans un pot de fleurs ^^
  • Faites du compostage de surface. Toujours dans cette perspective de favoriser la vie dans vos pots de fleurs, le compostage est un bon moyen d’ajouter de quoi grignoter pour les insectes et autres vers du sol.
  • Laissez monter vos plantes en graines. D’une, ça attire les oiseaux. Et de deux ça vous permet de végétaliser sans avoir à intervenir !
  • Laissez les pucerons dévorer vos plantes. Comment voulez-vous que des coccinelles élisent domicile sur votre terrasse si vous ne leur dressez pas la table… ?
  • Pratiquez le zéro déchet végétal. Ne mettez jamais quelque chose de végétal ou animal (dans la limite du raisonnable) à la poubelle. Que ce soit une fleur fanée, une branche morte ou une abeille morte, tout doit rester sur place (et rejoindre le cycle de la vie). Pour aller plus loin, réutilisez les déchets pour fabriquer vos abris (vous pouvez très bien vous servir d’une branche de bambou pour fabriquer un hôtel à abeilles sauvages…)




Conclusion


Bref, vous l’aurez compris, l’hôtel à insectes n’est pas la meilleure solution pour héberger la sainte coccinelle dévoreuse de pucerons.

Si vous voulez des coccinelles, faites-leur un abris et laissez vivre les pucerons !





Fabrice.






👉 Pour recevoir le cours de permaculture par email (et recevoir votre accès au canal Telegram 🤫),
inscrivez-vous gratuitement ici










comment-attirer-insectes-hotel-insectes-pinterest



Alors, vous êtes prêt.e à abandonner l’idée d’installer un hôtel à insectes ? Non ? Dites-nous pourquoi juste en dessous !

2 réflexions au sujet de “Comment attirer des insectes dans un hôtel à insectes ?”

  1. Vraiment chouette comme article ! J’avais justement un petit hôtel acheté cet été mais je ne m’étais pas encore penché sur la question de la meilleure installation. Finalement ce n’est pas l’hôtel à insectes qui fait la biodiversité vie d’un potager… Merci pour cet éclairage et ces astuces simples à mettre en place.

    Répondre
  2. Merci pour cet excellent article qui rejoint ma vision de la nature !
    La configuration de mon jardin ne me permet pas d’en faire un jardin à la française et donc j’ai opté depuis le début pour profiter de la végétation qui s’y installe toute seule !
    Et tout le monde y trouve son compte, insectes, oiseaux, végétaux en tout genre, les orchidées de sols calcaires s’y plaisent et j’apprécie beaucoup de les voir fleurir et je pratique la tonte raisonnée, un chemin pour parcourir les 150m de profondeur en variant celui-ci chaque année et ainsi profiter des plantes bisannuelles qu’on ne verrait jamais si on pratiquait la tonte intensive ! La nature nous apporte un bien fou si on prend le temps de l’observer. Nous avons ajouté quelques bacs de permaculture pour nous lancer un défi de produire quelques légumes nous mêmes

    Michel

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.