Faut-il mettre de l’engrais dans ses pots de fleur en hiver ?

par | 19-12-2021


A l’automne, je vous ai conseillé de semer des engrais verts dans vos pots de fleurs.


Les engrais verts sont des plantes qui servent à « enrichir » le substrat de vos pots entre 2 saisons.


Dans le kit d’hivernage de pot de fleurs, il y a 2 plantes qui font office d’engrais verts.


Le pois et la phacélie.


Ces plantes donnent de la structure à votre sol.


Et elles offrent une réserve d’engrais à vos futures cultures (à condition de laisser les racines dans le sol en venant couper la plante à la base et non en la déracinant).


Bref.


Si vous n’avez finalement rien semé et que vos pots sont vides, pensez à le faire l’année prochaine 😉 (vous pouvez aussi faire pousser des choux, des blettes, des cardons, des laitues ou même des « mauvaises herbes » !).



Mais pourquoi faut-il absolument faire pousser des trucs dans vos pots même en hiver ?


Parce qu’un pot vide est un pot qui meurt.


La terre se tasse.


Les nutriments sont lessivés avec la pluie.


Le gel pénètre plus facilement, tue et déstructure la vie du sol.



Vous l’aurez compris : faites vivre vos pots de fleurs ! (même en hiver)



Maintenant, la question est : faut-il mettre de l’engrais dans ses pots de fleurs l’hiver ?


Et la réponse est (comme d’habitude) : ça dépend.


Ca dépend de quoi ?


Et bien ça dépend de quel type d’engrais on parle…



Je ne vais pas vous faire l’éloge de l’engrais bio à base de produits naturels et locaux comme le lombrithé, le fumier de cheval ou l’engrais à base de banane et de marc de café (recette à télécharger).


Non.


La nuance sur laquelle j’aimerais mettre la lumière dans ce cours, c’est la différence entre l’engrais et l’amendement.



En hiver, le but n’est pas de nourrir les plantes en place.


D’une, elles sont là pour justement faire office d’engrais (si ce sont des engrais verts).


Et de deux…


…elles n’ont pas réellement besoin de manger.


Il fait froid.


Les plantes (du moins celles qui ne gèlent pas) ralentissent leur croissance.


Donc elles n’ont pas besoin « de manger ».


Et de toute façon, ce dont elles ont besoin se trouve naturellement dans vos pots si vous avez suivi mes conseils jusqu’ici (culture en lasagne, ne jamais déraciner et couvrir le sol avec de la matière sèche).


Ces choses qui se trouvent naturellement dans vos pots, ce sont des engrais de type « amendement ».


L’amendement, c’est en engrais qui va apporter de la structure et des nutriments à votre sol.


Il va s’accrocher ou permettre de libérer des substances déjà présentent dans votre sol.


Il va aussi l’aider à se structurer.


C’est un peu comme si vous faisiez du stock de nourriture dans votre sol.


Un pot comme si votre sol était un frigo et que vous plantes pouvaient se servir de ce que vous mettez à l’intérieur au moment où elles en ont besoin.


En amendements naturels, vous avez par exemple le fumier de cheval, les engrais verts, le compost, le lombricompost, le compostage de surface, etc…


Tout ça, ce sont des engrais qui vont rester disponible pendant de nombreux mois dans votre sol.


Des engrais qui profiteront aux plantes que vous allez cultiver l’été prochain.


En gros, c’est ce sur quoi vous devez vous concentrer pendant l’hiver.


Vous devez créer du sol.


Créer de la fertilité.


(et non pas mettre vos plantes sous perfusion d’engrais liquide).



Avant de parler des « engrais liquides », je voudrais vous rappeler une chose par rapport à la culture en lasagne en pot de fleurs.


Comme vous le savez, c’est une méthode ultra efficace.


Pas besoin d’acheter du « super terreau » de jardinerie.


Pratiquement pas besoin de donner de l’engrais liquide à vos plantes.


Tout se trouve dans la lasagne.


Mais le problème de la lasagne, c’est que ça diminue.


Je m’explique.


Quand vous faites une lasagne, vous remplissez vos pots de fleurs jusqu’au bord (voir + si possible).


Le truc, c’est qu’au bout de quelques mois de travail, la lasagne diminue.


Et suivant ce dont elle est composée, ça peut diminuer très fortement.


J’ai déjà vu des lasagnes qui se sont divisées par 5 voir 6 ! (c’est souvent le cas quand on fait une lasagne rapidement sans faire de compostage de surface par la suite).


D’ailleurs, c’est peut-être ce que vous avez constaté dans vos pots de fleurs cette année ?


Si c’est le cas, sachez que vous pouvez construire une nouvelle lasagne sur l’ancienne (tout en pensant à faire du compostage de surface par la suite pour éviter que ça ne se reproduise).


Bref.


Tout ça (fumier, lombricompost, nouvelle lasagne) fait partie de l’amendement.


De l’engrais qui nourrit votre sol (qui à son tour nourrira la plante à sa guise pendant de longs mois).


C’est de l’engrais long terme quoi.


Ca, vous l’avez compris.



Après, vous avez donc l’engrais liquide.


L’engrais court terme.


L’engrais « one shot ».


Ca, c’est tout ce qui est lombrithé, jus de bokashi, thé de compost, etc…


C’est tout ce que vous allez mettre dans l’eau d’arrosage.


Et mettre de l’engrais liquide l’hiver, ça ne marche pas, car la plante ne boit quasiment pas.


En plus, le sol n’est pas capable de stocker de l’engrais liquide.


Ce qui fait que votre engrais va stagner dans votre soucoupe (voire même couler jusqu’au siphon de votre terrasse lors de la prochaine pluie).


Donc oubliez tout ce qui est engrais liquide cet hiver (donnez-en un peu à vos plantes d’intérieures, mais gardez-le surtout au frais pour la saison prochaine).


Pensez matière.


Pensez engrais vert.



PS : et pensez à checker votre boîte mail, d’ici quelques jours je vous envoie la surprise de noël 😉




Fabrice.




PS : Ceci est un extrait du cours hebdomadaire de permaculture urbaine par e-mail. Pour vous inscrire, c’est gratuit et c’est par ici 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fabrice-pomi-potager-minimaliste-permaculture

Je suis Fabrice et j'aide les gens à renaturaliser leur environnement

 

👉 + de 15 années d'expérience dans le jardinage en milieu urbain, le compostage, le lombricompostage, le compostage "bokashi" et la culture en lasagnes en pots de fleurs

👉 Formé en permaculture par Damien Dekarz

👉 Passionné de l'humain, de la flore et de la faune sauvage (ainsi que de leurs interactions)

👉 Créateur et responsable d'un jardin partagé

👉 Créateur et responsable de la légendaire terrasse du potager minimaliste

👉 Responsable de la création de plusieurs dizaines de jardins (balcons, terrasses, jardins partagés, etc...)

Recevez gratuitement chaque semaine 2 cours sur la permaculture

Pin It on Pinterest

Share This