10 gestes d’écojardinage urbain

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Qu’est-ce que l’écojardinage urbain ? Je ne sais pas mais voici 10 gestes à adopter dès maintenant que vous ayez ou non des pots de fleurs sur votre terrasse !


Il y a quelques temps, je me suis rendu à un événement censé aborder le thème mystérieux de « l’écojardinage ».

A la base j’étais parti pour faire une balade en forêt organisée par la LPO (ligue pour les oiseaux). C’était pour découvrir la faune locale… La météo n’était pas top ce jour-là et ce qui devait arriver arriva ! Un orage a éclaté et il a découragé les organisateurs.

Heureusement, j’avais un plan B (j’ai toujours un plan B 😉 ) !

Ce plan de secours c’était ce fameux événement sur l’écojardinage. Il ne se déroulait pas très loin alors j’y suis allé.


Le cadre était plutôt sympa. C’était dans un parc surplombant la ville et entouré d’une muraille moyenâgeuse…

Une fois à l’intérieur, je me suis vite rendu compte que ça ressemblait à tout sauf à un événement dédié à des techniques de jardinage ! C’était un marché aux plantes et l’entrée était payante !

Ouf il ne pleuvait plus mais j’étais encore déçu 🙁

Je suis quand même rentré et j’ai fait le tour du marché sans trop m’attarder puis, en repartant, je suis enfin passé devant un stand où il y avait une dame qui animait le fameux atelier d’écojardinage !

C’était sur le thème du compostage. Curieux de savoir ce qu’elle avait à partager, j’ai commencé à l’écouter…

Elle enseignait les principes du compostage et les différentes matières organiques que l’on peut utiliser.

Sa présentation était claire et conviviale ce qui m’a donné envie d’échanger quelques mots avec elle une fois l’animation terminée, puis je suis rentré chez moi.

Même si j’adhérais assez bien à cette philosophie que je venais de découvrir, j’étais un peu resté sur ma faim. L’écojardinage ne se résume qu’à du compostage ? Je trouvais ça un peu léger. Je voulais en savoir plus. Alors je suis rentré et j’ai fais quelques recherches…


D’où vient le terme d’écojardinage ?


J’ai l’impression que c’est un terme « bateau » utilisé à n’importe quelle sauce plutôt qu’un réel mouvement de « jardinage écologique ».

Pourtant, les principes que défend l’écojardinage sont très intéressant !

Respecter et nourrir le sol, favoriser la biodiversité, associer les plantes, etc… Ce sont bien les valeurs avec lesquels je suis en accord et que je promeus dans ce blog.

Je veux moi aussi ajouter ma pierre à l’édifice et vous partager ici quelques conseils d’écojardinage urbain ! Allez, c’est parti 😉


10 gestes simples d’écojardinage urbain


Composter


Grâce à diverses méthodes de compostage hors-sol, vous pouvez composter, à domicile, les épluchures et restes de vos fruits et légumes.

En recyclant vos déchets de cuisine (et de jardinage), vous diminuez de plus de 30% le volume de votre poubelle !

Les déchets organiques produits par vos pots de fleurs sont aussi compostables !  Par exemple, lorsque les plantes de vos jardinières sont sèches ou tout simplement lorsque vous triez les herbes indésirables, faites du compostage de surface au lieu de les jeter à la poubelle !

Il existe toute sorte de technique de compostage urbain (lombricomposteur, bokashi, composteur collectif, etc…).

Dans un composteur, vous pouvez aussi recycler du carton (rouleau de papier toilette, sopalin, etc….). Attention, il faut veiller à retirer les étiquettes plastiques et le scotch.

Avec le compost obtenu (et le « thé de compost » dans le cas du lombricompostage), vous diminuez votre besoin de terreau de jardinière et d’engrais.


Recycler


En plus de réutiliser vos déchets de matières organiques, vous pouvez recycler plein d’autres choses pour votre jardin de balcon….

Rénovez des vieux pots de fleurs en achetant d’occasion.

Recyclez du bois de palette pour fabriquer une jardinière.

Réutilisez des briques de jus de fruits et des bouteilles en plastique pour faire vos semis par exemple… bref, laissez marcher votre imagination !

semis-facile-zero-dechet-permaculture


Récupérer l’eau « souillée »


Pour arroser vos plantes, vous pouvez récupérer l’eau de pluie (même sur une terrasse de balcon). Vous pouvez aussi réutiliser les eaux de cuisson et les eaux de la vaisselle (si vous n’utilisez pas ou peu de produit vaisselle).

Toute cette eau réutilisée n’a pas besoin de passer par un système d’épuration coûteux !


Faire des semis et bouturer


En bouturant ou en faisant vous-même vos semis de tomates, d’herbes aromatiques, d’arbres fruitiers, etc… vous consommez moins de plantes provenant de jardineries qui, la plupart du temps, les font transporter sur plusieurs centaines de kilomètres.  Sans parler des méthodes de culture intensives (serres chauffées au gaz, engrais de synthèse, pesticides et autres produits phytosanitaires…).

bouture-citronnelle-ecojardinage-potager-urbain
Quelques boutures de citronnelle…


Collectionner les graines & noyaux


Pour chaque fruit et légume consommé (de préférence
bio et reproductible), récoltez les graines et les noyaux ! Vous pouvez aussi récolter les graines des plantes sauvages et jachères fleuries que l’on trouve assez facilement en ville.

En vous confectionnant un stock de graines et de noyaux, vous serez capable de créer de l’abondance végétale avec des bombes de graines par exemple !


Cultiver et consommer vos propres plantes comestibles


En cultivant des fruits et légumes au plus près de chez vous (terrasse de balcon, toit, jardin collectif,…), vous diminuez leur coût de transport jusqu’à votre assiette ! Et c’est tellement plus bon 😉


Polluer (écologiquement parlant) les espaces verts de la ville !


Lorsque vous mangez des fruits ou des légumes en ville (et aussi à la campagne), parsemez discrètement les restes (peau de banane, trognon de pomme, etc…) dans les espaces végétalisés. Quoi de plus naturel ?

Remplir les poubelles publics de déchets organiques ? Ca c’est absurde !


Partager


Partagez votre savoir et votre enthousiasme du jardinage avec vos amis, vos voisins, vos enfants, etc…

Partagez aussi vos surplus de semis, de récoltes, de graines, de compost, d’engrais naturel, etc… 😉


Informer


En partageant des conseils de jardinage urbain écologique (comme cet article par exemple 😉 ), vous créez toutes sortes d’opportunités !


Voilà !
J’espère que cet article vous aura inspiré !




Fabrice.

Pour recevoir des nouveaux articles chaque semaine et des conseils pour votre potager, inscrivez-vous juste en-dessous 👇



Il y a un tipeee si vous voulez me soutenir en échange de quelques graines.

Et si vous avez aimé cet article, pensez à le partager et à l’épingler sur votre Pinterest ! 👇


ecojardinage-urbain-permaculture-potager-terrasse-pinterest


N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaire et si vous le voulez, partagez d’autres gestes d’écojardinage urbain !


Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.