Comment faire mûrir les dernières récoltes de tomates vertes ?

Partager

Il est temps de cueillir les dernières tomates vertes de la saison avant que les températures n’en viennent définitivement à bout ! 

Nous y voilà ! Le froid et l’humidité sont arrivés. Même la neige a déjà fait son apparition en plaine, ce qui est assez exceptionnel pour un mois d’octobre !

L’automne aura mis du temps à arriver mais quelle entrée fracassante !

Pour moi, c’est la première année où je connais « l’abondance en tomates ».  L’abondance c’est ce moment où vos récoltes sont supérieures à votre capacité de les manger !

Je ne compte plus le nombre de salades tomates mozzarella dégustées, les ratatouilles, et tous les coulis de tomates.

Comme quoi, même dans des pots de fleurs on peut faire des récoltes dignes de ce nom !

 

En cette fin de saison je me retrouve donc avec des plants encore bien chargés (de tomates) et je compte bien les récolter (je n’aime pas le gaspillage).

 

Souvenez-vous, il y a quelques semaines j’avais enlevé les dernières fleurs pour que le plant concentre toute son énergie sur les fruits.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

J’interviens quasiment jamais sur mes cultures. Pas de tailles, pas de surpression des « gourmands » sur les tomates. Seulement quelques tuteurages… Par contre, cette année, j’ai décidé d’enlever les dernières fleurs de mes tomates. De toute façon elles n’arriveront pas à maturité et cela favorise la maturation des dernières tomates de la saison ! L’année dernière je me suis retrouvé avec pas mal de tomates vertes en fin de saison. C’est bien pour la confiture mais je suis pas fan… Voilà, n’hésitez pas à faire de même sans oublier de laisser quelques fleurs pour les butineurs 🐝 #fleurdetomate #culturetomate #recoltetomates #tomateenpot #tomatedubalcon #tomatebio #tomatedelaterrasse #questionpotager #lepotagerminimaliste #potagerterrasse #balconcomestible #terrassecomestible #terrassepotager #potagerurbain #agricultureurbaine #permacultureurbaine #permaculturebalcon #urbanpermaculture #permacultureurbanism #potagerenpots #cultureenlasagne #vegetalisonslaville

Une publication partagée par Fab/Permaculture urbaine (@le_potager_minimaliste) le

Ca a permis à pas mal de fruits d’atteindre la maturité (et ma casserole).

Au moment où j’écris ces lignes, il en reste encore beaucoup sur les plants. Ouf, le froid n’en est pas venus à bout et la météo annonce une remontée des températures pour la semaine prochaine !

J’ai donc décidé d’attendre juste avant la deuxième vague de froid avant de récolter les petites dernières…

 

 

Sauver sa dernière récolte ça se passe avant le gel !

La tomate est une plante tropicale, elle craint le froid et succombe au gel…

Si les températures nocturnes sont inférieures à 4-5°C le plant stoppe sa croissance et les risques de dégâts irréversibles augmentent (surtout si ces températures se prolongent la journée).

Par contre si la journée les températures remontent au-dessus de 8-10°C la plante reprend sa croissance et les dégâts sont limités.

 

Ouf ! C’est exactement le scénario qu’il y a eu sur ma terrasse, ce qui fait qu’aujourd’hui mes plants de tomates ainsi que tout le reste du potager va plutôt bien !

Voyez par vous-même !

novembre-lepotagerminimaliste-potager-urbain-automne

Si vous avez eu autant de chances que moi, je vous invite à surveiller la météo afin de déterminer quelle sera le bon moment pour récolter vos dernière tomates…

En cas de doutes, ne prenez pas de risques et enlevez-moi tout ça !

 

 

C’est parti !

Avant tout, prévoyez de récolter, si vous le pouvez, au moment le plus chaud de la journée. Ca diminuera le risque de choc thermique et ainsi les risques de pourriture.

 

Récoltez toutes vos tomates qu’elles soient rouges, oranges ou vertes ! Les seules que vous laisserez sur le pied sont celles qui ne sont pas encore arrivées à « taille adulte ».

tomate-verte-potager-pot-fleurs
Ici on voit bien qu’elles n’ont pas terminé leur croissance ! Elles sont plus blanches que vertes !

 

Le but c’est de les faire rougir, pas de les faire grossir !

 

Celles-ci, laissez-les sur le plant et, si vous avez la place, rentrez-le (ou les) pot à l’intérieur près d’une fenêtre.

Avec un peu de chance (et beaucoup d’attentions) elles arriveront à terme 🙂
Attention là aussi au choc thermique ! Rentrez les plants aux heures les plus chaudes de la journée !

 

 

Il y a 3 types de tomates… voyons voir quoi faire de chacune d’entre elles…

Les tomates rouges

Quoi, il vous reste encore des tomates rouges ?

Si comme moi vous en avez un peu marre des salades « tomates mozzarella », je vous invite à en faire des coulis. C’est délicieux et avec la bonne recette, vous pouvez les conserver quelques mois en bocaux. C’est ultra-simple à faire et ça dépanne bien 🙂

Voir ma recette ultra-minimaliste de mise en bocaux !

Les tomates oranges et vertes

Ces petites retardataires ne demandent qu’un peu de chaleur et de soleil !

 

Voilà comment je m’y prends pour les faire rougir…

 

C’est simple, il faut une ou plusieurs cagettes et du papier kraft (ou du papier journal).

Récoltez et regroupez-y toutes les tomates (qu’elles soient oranges ou vertes).

Allez-y délicatement ! Si vous leurs faites subir des chocs elles vont plutôt « pourrir » que mûrir et pour dire vrai, ce n’est pas le but recherché !

Pour encore minimiser les risques de pourriture, je vous conseille d’enlever le « pédoncule » (c’est le chapeau vert de la tomate), l’humidité aura moins de chances de stagner (et vous pouvez les mettre dans votre lombricomposteur par exemple 😉 ).

 

Une fois toutes regroupées, placez la ou les cagettes près d’une fenêtre à température ambiante pendant quelques jours.

cagette-tomate-verte-murir-recolte

Pour commencer, mettez les tomates le « cul à l’air ». Le premier jour, elles vont « suinter » un peu (transpirer). C’est le choc thermique qui fait ça. 

 

 

Inspectez l’évolution une ou deux fois par semaine

Pour ça, enlevez les tomates qui commencent à devenir trop molle ou pourrie. Pensez aussi à toutes les retourner de temps en temps pour qu’elles prennent un peu de lumière et d’oxygène de chaque côté !

 

Petite astuce
Pour accélérer la maturation, vous pouvez mettre quelques pommes dans les cagettes !

 

 

Voilà, ce n’est pas si difficile que ça finalement ?

Si vous les mettez dans de bonnes conditions, elles feront le boulot toutes seules !

 

 

Les autres solutions…

Si malgré toutes mes explications vous n’êtes pas convaincu, il vous reste toujours d’autres alternatives…

 

Confiture de tomates vertes

Certaines personnes font des confitures de tomates vertes. Personnellement je ne suis pas fan de confiture en règle générale (ça me rend dingue de voir la quantité de sucre nécessaire !). Alors, la plupart du temps, j’évite les confitures (sauf si je n’ai pas le choix) !

 

Lombricomposteur

Vous pouvez les mettre au lombricomposteur si vous en avez un ! Qu’elles soient petites, vertes, oranges ou rouges ça ne pose aucun souci !

Serait-ce du gaspillage de nourrir vos petits vers ? Je ne crois pas… à vous de voir !

Comme d’habitude, n’oubliez pas d’apporter l’équivalent en matière organique carbonée ( carton, papier kraft, feuilles mortes, etc…).

Petit rappel sur les différentes matières organiques (utilisable dans un lombricomposteur).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La matière organique, petit rappel. À gauche la matière organique azotée, épluchures de fruits et légumes, herbes fraîches, etc… À droite la matière organique carbonée. Feuilles mortes, papiers Kraft, foin, carton, etc… Et vous, vous mettez quoi d’autre dans le lombri ? 😋 #matiereorganique #matiereazotee #matierecarbonee #zerodechet #lombricompost #lombricomposteur #vermicompost #composteur #lepotagerminimaliste #potagerterrasse #balconcomestible #terrassecomestible #terrassepotager #potagerurbain #agricultureurbaine #permacultureurbaine #permaculturebalcon #urbanpermaculture #permacultureurbanism #potagerenpots #cultureenlasagne #vegetalisonslaville

Une publication partagée par Fab/Permaculture urbaine (@le_potager_minimaliste) le

 

Compostage de surface

Vous pouvez aussi tout simplement les réutiliser directement dans les pots de fleurs qui ont, de préférence, accueilli vos plants de tomates.

C’est tout aussi bien car vous rendez à la terre ce que vous lui avez pris (oligo-éléments, minéraux, etc…).

Pour cela, déposez-les tout simplement à la surface ou sous votre paillage. Si vous voulez en savoir plus sur le compostage de surface, reportez-vous à cet article.

 

Bonus !

Le sachet de graines « zéro déchet »

Voici la technique ultime zéro déchet pour récolter vos graines. C’est facile, il n’y a rien à faire et elles seront déjà mises dans un sachet gratuit et 100% biodégradable !

 

Pour cela, il vous faudra un peu de chance… je vous invite à aller observer à l’intérieur de vos plants de tomates…

 

Il se peut que quelques tomates vous aient échappé durant la saison !

En général, elles tombent d’elles-même, mais certaines sèches littéralement sur le plant et ça donne ça…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Sachet « zéro déchet » de graines de tomates ! Gratuit, original et 100% biodégradable ! En farfouillant dans vos plants de tomates il se peut que vous fassiez cette trouvaille ! Chaque année j’en ai au moins un ! C’est tout simplement une tomate (ici c’est une green zebra) qui a séché tout en restant sur le plant… J’adore ! PS : les graines seront tout à fait bonnes à semer l’année prochaine ! #potagerzerodechet #cadeauzerodechet #greenzebra #recoltetomates #grainesreproductibles #grainedetomate #lepotagerminimaliste #potagerterrasse #balconpotager #potagerdebalcon #potagerenville #potagerurbain #agricultureurbaine #permacultureurbaine #permaculturebalcon #potagerenpots #cultureenlasagne #solvivantpotdefleurs #vegetalisonslaville #jardinurbain

Une publication partagée par Fab/Permaculture urbaine (@le_potager_minimaliste) le

Ce n’est pas magnifique ? Même pas besoin de lui faire un sachet c’est tout prêt et ça peut faire un cadeau original et les graines seront bonnes à être semées l’année suivante !

Bien entendu vous n’en trouverez pas à tous les coups mais c’est tellement sympa que ça vaut le coup de jeter un œil !

 

Encore une dernière astuce 100% minimaliste…

 

Ne rien faire

C’est tout aussi bien. Vous pouvez ne rien faire et tout laisser tel quel. La nature s’en chargera. Ce n’est pas plus mal, vous allez nourrir la biodiversité comme ça !

L’inconvénient c’est que ça risque de salir votre terrasse (chute de tomates ou de « jus de tomate »).

 

Pour éviter de trop salir, vous n’avez qu’à attendre les gelées et à ce moment-là, vous couperez le pied à la base et redisposerez le plant (plié ou coupé en petits morceaux) à la surface de vos pots de fleurs en guise de « paillage de protection » pour l’hiver.

 

Conclusion

Une page se tourne. Pour moi, cette année 2018 fût une année à tomates !

recolte-tomate-potager-balcon-terrasse

 

 


👋🏻 Si cet article vous a plu, je vous invite à jeter un œil à mes autres articles et, pour recevoir chaque mois mes meilleurs conseils et astuces, inscrivez-vous à mes contacts privés  >📧<


 

 

LES LIENS


Comment augmenter sa récolte de tomates en pot de fleurs sans couper les gourmands ?
Si vous pensez que pour augmenter votre récolte de tomates vous devez couper les gourmands, nous allons voir que ce n’est pas forcément la première chose à faire !
http://bit.ly/2PvQ8jd

 

 

MES ACCOMPAGNEMENTS


Besoin d’un accompagnement personnalisé ?
C’est par ici > http://bit.ly/2O4uvlt

 

Il est encore temps de préparer le printemps prochain et de remplacer ce terreau inerte qui hante vos jardinières 😉
Téléchargez la méthode naturelle pour fabriquer votre propre terreau !
Un sol vivant dans un pot de fleurs – La recette
Cette méthode de culture hors-sol, rapide à mettre en place et peu coûteuse vous permettra de cultiver toutes sortes de fruits, légumes et herbes aromatiques sur votre balcon ou votre terrasse sans acheter un sac de terreau !
http://bit.ly/2DgPnG1

 

 

LES RÉSEAUX SOCIAUX 🌈


Instagram
http:/bit.ly/2xucDLa

Pinterest
http://bit.ly/2xFGT59

Facebook
http://bit.ly/2QM4Kc5

Le groupe Facebook
http://bit.ly/2zo5CgA

Twitter
http://bit.ly/2xEwNkZ

 

 

LE TIPEEE 🌱


Soutenez mon travail et recevez les graines de la terrasse en contrepartie !
http://bit.ly/2NwQdmD

 

 

Vous avez aimé cet article ?
Enregistrez cette épingle sur votre Pinterest !


tomate-verte-potager-pot-fleurs-pinterest


Et vous ? Vous avez eu beaucoup de tomates sur votre terrasse cette année ? Comment s’est passé votre dernière récolte ? N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires !


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.