S’inspirer de la permaculture pour faire un potager sur son balcon – Un truc de bobo écolo ?

Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Marre d’être traité de bobo écolo parce que vous parlez de faire de la permaculture en bas de votre immeuble ou sur votre terrasse de balcon ? Lisez-ça !


C’est quoi un bobo écolo ?


Je n’ai pas la prétention d’avoir la réponse à cette question mais voici mon point de vue…

Un bobo écolo a souvent une attitude et des idées positives. Chose assez mal vu dans notre société où les personnes qui râlent et montrent du doigt ce qui ne va pas sont considérées comme fortes et intelligentes.

Pour moi, être un bobo écolo ce n’est pas une question d’intelligence ou de force de caractère, c’est une question d’adaptabilité !


Les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes ou les plus intelligentes mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements
Charles Darwin


Voici le genre de phrases qui ont tendance à m’énerver…

  • C’est égoïste de vouloir plus d’arbres et plus d’espaces verts en ville. On n’a déjà pas assez de place pour se garer alors pourquoi donner plus de place à la nature ? En plus, cette nature elle salit avec ses feuilles mortes ! Et ces mauvaises herbes qui jonchent les trottoirs c’est moche !
  • Manger bio et local c’est se faire arnaquer. C’est un mensonge pour nous faire payer plus cher !
  • Le zéro déchet, le sans gluten et le sans lactose c’est placebo, c’est juste une mode !

Ce n’est qu’un aperçu des bonnes raisons qui nous poussent à ne rien faire et à continuer de vivre au milieu des pots d’échappement et à manger de la m . . . . sans même songer à agrandir les espaces verts et les parcs publics.


De la permaculture dans mon HLM


Alors là on touche le paroxysme de bobo écolo ! Et pourtant on est en plein dedans ! Oui oui, la nature qui investit les immeubles on y arrive, croyez-moi !

Il va falloir trouver les bons arguments quand vos amis et votre famille verront votre terrasse se transformer en une véritable jungle urbaine autofertile 🤣 

terrasse-balcon-potager-bio-vivant


Imaginez la tête de tonton Georges agriculteur conventionnel ou tata Hugette esthéticienne à la retraite quand ils vont tomber nez à nez avec votre système permaculturel de balcon !

Vont-ils comprendre l’intérêt d’avoir un lombricomposteur, une serre et des plants de tomates dans des pots pleins de limaces et de vers de terre ?
Auront-ils le courage de manger cette jolie salade tomate, mozzarella, basilic issu de votre potager de balcon et préparée avec amour ?


Surmonter le regard et les remarques des autres


Désolé si votre tonton s’appelle Georges ou votre tata Huguette (c’était juste un exemple 😉 ).

Voici quelques remarques auxquelles vous risquez d’être confronté…


C’est du gaspillage d’eau !

  • Comment veux-tu parler d’écologie alors que tu utilises énormément d’eau potable pour arroser tes plantes ?

C’est vrai, de l’eau on en passe beaucoup dans notre potager en pots de fleurs. Mais on peut essayer de compenser le reste du temps pas vrai ?


Voici quelques astuces pour consommer moins d’eau dans votre foyer..

  • Ne faites pas couler l’eau du robinet quand vous ne vous en servez pas (c’est tout con mais il y a des personnes qui n’ont pas encore compris ça !).
  • Soyez économe en eau pour votre ménage et votre toilette.
  • Mangez moins de viande. D’après l’excellent documentaire « Cowspiracy« , l’élevage du bétail est responsable de 8% de la consommation mondiale d’eau douce !
  • Évitez les emballages en plastique.
  • Etc…

De toute façon personne n’est parfait ! A vous de voir quels gestes vous voulez adopter pour moins consommer tout en continuant de faire ce qu’il vous plaît !


Ce n’est pas aussi productif qu’un « vrai » potager !

  • Si tu veux un vrai potager tu n’as qu’à trouver une petite parcelle de terrain à la campagne !

Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de trouver une parcelle de terrain à cultiver à la campagne ? Si vous n’avez pas de connaissances « hors agglomérations », ça va être dur de faire marcher le bouche-à-oreille !

Il y a des sites comme pretersonjardin.com, mais il faut avouer qu’il n’y a pas foule ! Les paysans, les agriculteurs ou les personnes âgées disposant d’un terrain n’utilisent pas ou ne savent pas très bien utiliser internet.

Il y a aussi les jardins familiaux ou les jardins partagés certes, mais sincèrement, rien ne vaut un potager chez soi ! On peut s’y rendre tous les jours, y prendre le petit dèj , le soleil, etc…

Et si vous avez un balcon ou une terrasse, pourquoi vous vous en priveriez ?!


C’est une utopie !

  • Ce n’est pas en mettant 3 pots de fleurs et un lombricomposteur que tu vas changer le monde et dépolluer l’atmosphère !

Ca c’est sûr ! Avec tous les dégâts qu’on a faits… Mais bon, il n’y a pas de mal à être utopique non ? Et si tous les Français l’étaient ? Un pot de fleurs par personne avec une salade ça ferait environ 67 millions de salade en moins à faire pousser sous serre non ?

Selon les chiffes de « Zéro Waste France« , si tous les foyers français recyclaient leurs matières organiques à domicile, ce serait 100 kg de déchets en moins par foyer et par an !


C’est inutile !

  • A quoi ça sert de gaspiller autant d’énergie et autant de temps à faire tout ça ?

Tout le monde a une passion, un passe-temps. Que ce soit l’automobile, la couture ou la lecture, on consacre tous de l’argent et du temps à une activité qui nous animes 😉


Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment est maintenant
Proverbe chinois 


Vous le faites parce que vous aimez ça !


Et oui, c’est d’abord pour votre plaisir ! Pas pour les voisins ou pour dorer votre image de bobo écolo 😉 Toute façon qui a envie d’être traité de bobo écolo ? Personne ! Demandez à Solange si elle aime être considérée comme une bobo écolo !

S’inspirer de la permaculture sur un balcon, une terrasse ou une cour, c’est tout d’abord par amour de la nature. C’est pour faire vivre les plantes et les insectes pollinisateurs, pour le plaisir de nos yeux et, pourquoi pas, pour changer le monde ! (mais ça, c’est après).

Je n’oublie pas le plaisir de manger sa propre récolte de tomates ou sa petite salade de balcon ! On en tire même beaucoup de fierté 😉

recolte-potager-bio-permaculture urbaine


Faites ça chez vous ! C’est beaucoup plus logique et gratifiant ! Vous éviterez quelques trajets inutiles au supermarché ou au jardin que vous louez dans le périphérique de la ville (sauf si vous aimez tellement ça et que vous avez eu la chance de trouver une parcelle de terrain 🙂 ).


Au fond de vous, vous rêvez d’avoir une grande ferme et un grand terrain pas vrai ?


Ce n’est pas parce que vous aimez vivre en ville que vous n’avez pas le droit de rêver d’une grande ferme en permaculture dans le Morvan ou le Larzaque !

Mais pour ça, vous devez être patient, prêt à faire de grands sacrifices, avoir de quoi financer le projet, etc… Tout le temps que vous allez prendre pour réunir toutes ces choses ne pourrait-il pas vous servir aussi à vous exercer sur votre balcon, votre terrasse ou le parc public de votre quartier ?

Il n’y a pas d’échelle de grandeur pour faire un potager en s’inspirant de la permaculture ! N’oubliez pas que la permaculture n’est pas qu’une simple technique de jardinage mais une façon de penser, une façon de voir les choses, une philosophie de vie…

L’un des conseils fondamentaux en permaculture c’est de commencer petit !


Faites votre premier pas !


Oubliez le regard des autres. On ne peut pas plaire à tout le monde. Il n’y a qu’en faisant qu’on fait ! Et l’avantage c’est que vous allez attirer les bonnes personnes à vous, les personnes qui vous ressemblent !

Entre nous, c’est beaucoup plus cool d’être un bobo écolo épanouit qu’un bobo écolo frustré !


Tout en bas, je vous ai ajouté quelques liens qui vous aideront à faire vos premiers pas pour mettre en place un potager hors-sol, bio, naturel et inspiré de la permaculture !

A tout de suite !




Fabrice.

Pour recevoir des nouveaux articles chaque semaine et des conseils pour votre potager, inscrivez-vous juste en-dessous 👇



Il y a un tipeee si vous voulez me soutenir en échange de quelques graines.

Et si vous avez aimé cet article, pensez à le partager et à l’épingler sur votre Pinterest ! 👇


permaculture-urbaine-balcon-bobo-ecolo-pinterest



 LES LIENS


5 bonnes raisons de végétaliser votre terrasse (ou votre balcon)
Vous avez une cour, un balcon ou un simple rebord de fenêtre sans aucun pot de fleurs ? Qu’attendez-vous pour le végétaliser !
http://bit.ly/2QjF49s


De la permaculture sur terrasses et balcons ?
Oui la permaculture peut se pratiquer sur un balcon ou une terrasse. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de moment idéal, il faut passer à l’action dès maintenant !
http://bit.ly/2OR5dvK


Potager sur balcon & terrasse – par quoi commencer quand on part de rien ?
Vous venez d’emménager ? Votre terrasse est tristement vide ? Voici les questions à se poser avant de s’engager dans un projet de potager hors-sol.
http://bit.ly/2D9nBdB


Transformer sa terrasse de balcon en potager hors-sol
Vous aimeriez faire pousser des légumes en « hors-sol » de la façon la plus naturelle possible ? Laissez-moi vous convaincre que c’est possible !
http://bit.ly/2Rvq6Ln



LES LIVRES 📚


Je paille mes cultures – Blaise Leclerc
Tout savoir sur l’utilisation des différents paillage.
Amazon Decitre


Le guide de la permaculture urbaine – Carine Mayo
Des exemples et astuces pour découvrir les différentes possibilités d’aménager un potager urbain.
AmazonDecitre


Lombricompost facile – Lydia Brucksch
Qu’est-ce qu’un lombricomposteur ? Comment s’en servir ? Comment le fabriquer ? Découvrez comment composter dans votre appartement !
Mon avis – AmazonDecitre


Mon p’tit balcon bio
Ce livre vous accompagnera avec votre enfant dans l’installation et la réalisation d’un potager bio durant les 4 saisons.
Mon avisAmazonDecitre



L’ÉQUIPEMENT🔨


Bokashi
Un composteur d’intérieur vendu sans « EM ».
https://amzn.to/2QJ8zyF


Lombricomposteur
Composteur hors-sol nécessitant des vers adaptés.
https://amzn.to/2xBjW35


Sac de culture
https://amzn.to/2QGeDrM


Pour information, certains liens sont des liens d’affiliations vers des produits jugés bons et pertinents. Lorsque vous passez par ces liens pour effectuer un achat, je touche une petite commission mais le prix reste inchangé pour vous. C’est un des moyens de soutenir mon travail, merci !



MES ACCOMPAGNEMENTS


Un sol vivant dans un pot de fleurs – La recette
Cette méthode de culture hors-sol, rapide à mettre en place et peu coûteuse vous permettra de cultiver toutes sortes de fruits, légumes et herbes aromatiques sur votre balcon ou votre terrasse sans acheter un sac de terreau !
http://bit.ly/2DgPnG1


Vous avez encore des doutes ? Discutons-en dans les commentaires !


Partager l'article 👇
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

2 réponses sur “S’inspirer de la permaculture pour faire un potager sur son balcon – Un truc de bobo écolo ?”

  1. Je me reconnaît tellement dans votre article !!!
    J’ai commencé au printemps dernier quelques semis modestes, dans un contenant DIY et quelques pots où j’avais l’habitude de planter des fleurs – vivaces- achetées en jardinerie et qui ne survivaient jamais d’une année sur l’autre. J’ai grandi à la campagne mais mes parents étaient des néo-ruraux et on n’a jamais cultivé de potager alors qu’on avait un jardin, mais j’ai grandi dans le respect de la nature nourricière, des animaux, du vivant en général, des saisons. On allait en famille chercher des noix, châtaignes, baies, champignons…
    Je rêve depuis des années d’une maison à la campagne et de cultiver mon potager, mais c’est incompatible avec d’autres rêves. Et puis le mitage urbain, tout ca, tout ca.
    De plus en plus de villes se tournent vers l’agriculture urbaine (voir l’expo en cours au Pavillon de l’arsenal à Paris et son catalogue monumental), et j’ai commencé à m’intéresser beaucoup à cette question, par mon travail et parce que c’est l’aboutissement de ma démarche bio/local/zéro déchet, entreprise il y a des années.
    Du coup, j’ai fait pousser des tomates cerises, poivrons, céleri, aromates, choux, salades, ail, radis, sur un balcon filant de 5mètres de long pour 1 mètre de large orienté plein est, dans un immeuble d’habitat collectif du nord est de la région parisienne. C’est dire s’il a fallu de la ténacité. Alors je suis passée outre les moqueries de mon entourage, les obstacles matériels, la peur de l’échec. J’ai lu, expérimenté, râté… Mais quelle joie ca a été de voir poindre la première tomate, la première abeille, de voir s’installer des coccinelles et toute cette biodiversité minuscule. C’est devenu mon microcosme et mon entourage, fort dubitatif au début, s’est finalement enthousiasmé pour cette micro jungle urbaine, que j’appelle aujourd’hui, avec fierté « mon jardin ». Depuis l’été dernier et cette première récolte honorable, j’ai découvert votre blog, fait de nombreuses lectures et j’ai commencé à appliquer les principes de la permaculture à ce minuscule espace, en sachant que ça ne résoudra pas tous les maux dont l’humanité est responsable, mais c’est pour moi une forme de résistance poétique, et pour tous les êtres qui trouvent asile sur mon balcon, j’applique le même principe que celui qui m’a guidé lorsque j’ai décidé d’adopter un chien dans un refuge : ça ne changera pas l’univers, mais ça changera son univers.
    Alors aux sceptiques, aux envieux, à tou.te.s celles et ceux qui voient en moi une hypie radicale et décroissante, je n’ai rien à opposer qu’une joyeuse indifférence. Je préfère utiliser mon énergie à soutenir les optimistes et les bienveillant.e.s.
    Alors merci pour votre travail, qui met à la portée de gens comme moi des informations précieuses et qui permet de diffuser l’idée que d’autres voix sont possibles.
    Et effectivement, manger une salade composée provenant tout droit du son balcon, qui est le fruit de son travail est de son amour, ça a vraiment une saveur particulière, comme un peu goût d’accomplissement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.